à Tarascon, L'usine Tembec empêtrée dans ses stocks

— 

Les 260 salariés de l'usine Tembec de Tarascon vont encore devoir attendre. En chômage technique depuis le 9 février, ils espéraient voir le bout du tunnel le 9 mars. Mais un mauvais écoulement des stocks a obligé, avant-hier, la direction à retarder l'échéance à onze jours plus tard. « Pour que l'activité puisse reprendre, les stocks doivent descendre à 7 000 tonnes. Malheureusement, il nous reste encore 12 000 tonnes à ce jour », a déclaré à 20 Minutes Xavier Dagan, délégué syndical FO.

Le groupe canadien de pâte à papier, qui emploie 7 000 personnes dans le monde, est confronté à la fois à une chute des cours, à une crise de surproduction et à une baisse de la demande. « Nos ventes ont chuté de 50% par rapport à l'année dernière, a souligné le délégué syndical. Si, à ce jour, la situation n'est pas alarmante pour les salariés, qui continuent de percevoir la totalité de leurs revenus grâce à une convention collective, rien n'assure que la situation ne va pas s'aggraver », s'inquiète-t-il.

D'autant plus que « l'arrêt de l'activité a déjà eu des répercussions sur 1 500 emplois induits chez les sous-traitants, forestiers et transporteurs », a expliqué à l'AFP un représentant du comité d'entreprise.

Néanmoins, un accord entre l'usine et les préfets du Sud-Ouest est envisagé afin que les bois des arbres détruits lors de la tempête du 24 janvier, uniquement utilisables pour faire du papier, puissent être récupérés. ■Laura Jaumouillé