Marseille : La nouvelle stratégie de Pernod Ricard s’incarne avec le Mx

RICARD Pernod Ricard France, né de la fusion des deux entités en 2020, a installé son siège à Marseille, ainsi qu’un lieu « créateur d’expérience », le Mx, symbole de sa nouvelle stratégie

Adrien Max

— 

La nouvelle stratégie de Pernord Ricard s'incarne au « Mx », à Marseille — 20 Minutes
  • Pernord Ricard France, l’entreprise née de la fusion entre les deux entités en juillet 2020, a installé son siège social, à Marseille, au sein des Docks, une ancienne friche industrielle reconvertie en centre commercial et locaux d’entreprises.
  • La société a également créé Mx, un lieu d’expérience, de partage et de convivialité autour de l’anis et de Marseille.
  • Cette installation est le symbole d’un changement de stratégie pour le groupe numéro 2 mondial des spiritueux avec la volonté de se réimplanter localement.

Pernod Ricard France retourne au berceau. La nouvelle jeune société, née de la fusion entre Ricard et Pernod en juillet 2020, a fait le choix de s’installer à Marseille, et plus précisément au sein des Docks, dans le nouveau quartier Euroméditerranée. Un nouveau siège social flambant neuf de plus de 7.000 m2 abritant 400 collaborateurs, mais aussi et surtout le Mx, « un lieu créateur d’expérience et catalyseur de convivialité autour du réenchantement de l’anis et de la redécouverte du potentiel de Marseille », selon les mots de sa présidente Marjorie Gauthier Deblaise.

Le Mx s’étend sur 1.000 m2, réparti entre un espace bar de couleur jaune Ricard, un autre restaurant vert et un troisième boutique violet clin d’œil à la lavande. Les trois zones sont accessibles gratuitement. « Les plus grands chefs vont venir cuisiner dans ce restaurant qui peut accueillir 70 couverts. Il y aura également des cours de cuisine avec des associations de spiritueux, ainsi qu’un chef pâtissier. Du côté du bar, c’est Guillaume Ferroni qui proposera des cocktails avec ou sans alcool, mais aussi des cours de mixologie. Et dans la boutique, vous trouverez les produits de 80 producteurs, artisans, et même artistes locaux, ainsi que des produits de notre marque », détaille la présidente.

Visite de Marseille en Méhari

Une des places des Docks a même été rebaptisée Paul-Ricard, elle sera la prolongement du restaurant avec là aussi 70 places assises en terrasses et un terrain de boule. « Nous souhaitons réinventer l’événementiel autour de cette place avec des soirées foot, rugby ou des concerts », poursuit Marjorie Gauthier Deblaise.

Une expérience encore plus immersive est proposée à travers une partie musée (entrée à 8 euros) pour en apprendre plus sur les 41 ingrédients qui composent le pastis à travers les cinq sens. « C’est une immersion à 360° avec le toucher, les saveurs, il y aura même le Mistral. L’expérience se poursuit avec d’un côté l’anis à travers des vieilles campagnes de publicité ou d’autres formules comme le raki, et d’un autre sur Marseille avec des éléments historiques et culturels », détaille la présidente.

Clou du spectacle, une visite de Marseille au volant d’une Méhari avec des écrans à 360°. « C’est une visite décapante de Marseille, avec des accélérations, des freinages, vous visiterez Marseille comme vous ne l’avez jamais visité », promet-elle.

Nouvelle stratégie

Le Mx permet aussi et surtout à Pernod Ricard France d’être au plus près des consommateurs pour connaître leurs habitudes de consommation. Et cette implantation à Marseille, où Paul Ricard a créé le pastis, rejoint une stratégie plus globale. « Ça fait partie de la transformation et de la stratégie de l’entreprise. Nous sommes les numéros 2 mondiaux dans les spiritueux, un groupe avec des origines françaises et marseillaises. Nous voulions remettre la cité phocéenne au cœur de notre stratégie », explique Marjorie Gauthier Deblaise.

Notre dossier Marseille

Et un joli coup de pouce pour les Docks, qui a bien du mal à remplir ses locaux commerciaux et à attirer les clients depuis son inauguration. « C’est un bâtiment plein de cicatrices, plein d’imperfections mais qui dispose d’un énorme potentiel. Et c’est ici qu’arrivait la badiane pour produire le pastis donc c’est un joli symbole. Et nous avons une responsabilité de leader pour rendre ce lieu de plus en plus attractif, mais aussi le quartier d’Euroméditerranée et Marseille », espère-t-elle.