La Départementale 9, voie étroite et sans issue ?

— 

Derrière les baies vitrées, des collines vertes à perte de vue. Ici, un jour, 100 000 m2 de bureaux remplaceront les pins. A condition que le problème de la départementale 9 soit réglé. Depuis des années, le projet de ZAC de la gare de l'Arbois est suspendu à l'élargissement de cette route, qui relie Aix au TGV, mais aussi à l'aéroport de Marignane. Sur 2 km en bordure du bassin du Réaltor, l'artère, d'abord double, passe en voie unique. Conséquence : aux heures de pointe, 40 000 véhicules piétinent. « Tant que le cas de la D9 n'est pas réglé, pas question que je délivre les permis de construire pour la ZAC », martèle Maryse Joissains, député-maire d'Aix.

Tout comme pour la LGV, les problèmes de tracés bloquent le dossier. Le Conseil d'Etat, saisi par des riverains, a annulé à deux reprises la déclaration d'utilité publique, étape préalable à tout aménagement. Maître d'oeuvre, le conseil général a repris le dossier, étudiant sept tracés avant de revenir à son choix initial, par le sud du bassin. « Passer par le nord, comme le veulent les riverains, est impossible, assure André Guinde, conseiller général du canton. On a réaménagé le tracé sud et la déclaration d'utilité publique a été déposée en juin au bureau du préfet. Depuis, rien... » A la préfecture, on indique que le dossier a été instruit. Des observations doivent être prochainement et officiellement soumises au conseil général. ■S. H.