Mennucci renonce aux européennes

— 

Patrick Mennucci a choisi Marseille. Le maire socialiste des 1er et 7e arrondissements, proche de Ségolène Royal, a annoncé hier qu'il n'était plus candidat aux élections européennes dans la région Sud-Est. « Je choisis Marseille car l'ampleur de la tâche, en tant que maire du 1er secteur, pour le centre-ville, est immense », a-t-il affirmé.

Cette décision intervient alors que le nom d'un autre royaliste, l'eurodéputé Vincent Peillon, est évoqué pour prendre la tête de liste de cette région aux européennes de juin.

De son côté, Jean-Noël Guérini, président socialiste du conseil général des Bouches-du-Rhône, a soutenu cette décision, précisant que « l'élection en tant que parlementaire européen lui aurait interdit d'être candidat aux législatives en 2012 dans la circonscription du centre de Marseille ». Le président du département et homme fort du PS des Bouches-du-Rhône a réitéré son « plein et entier soutien » à Patrick Mennucci pour les législatives. ■