La réforme des ports continue de provoquer des remous

— 

L'Union maritime et fluviale (UMF) de Marseille-Fos a dénoncé vendredi les « grèves surprises » menées par des agents du port sur les terminaux conteneurs pour protester contre les conditions de privatisation de la manutention. Selon l'UMF, trois grèves de trois à six heures ont eu lieu la semaine dernière à l'initiative de grutiers et de portiqueurs des bassins marchandises de Marseille. Le mouvement serait causé par les inquiétudes liées au transfert des agents publics du PAM vers des entreprises privées, prévu par la loi de réforme des ports.

Validée au plan national par la CGT, ultra-majoritaire dans le secteur, la réforme est entrée depuis le mois d'octobre dans une phase de négociation locale, quai par quai. Le port de Marseille-Fos avait déjà été bloqué dix jours en décembre par une grève sur les terminaux pétroliers. Selon un pré-projet présenté par sa direction début 2008, près de 700 des 1 500 agents du PAM pourraient être transférés vers le privé. ■F. L.