Marseille : Les éboueurs toujours en grève, les habitants et la métropole tentent de s'organiser pour évacuer les déchets

POUBELLES Les éboueurs sont en grève depuis le 17 décembre dans trois arrondissements de la 2e ville de France, empêchant l'évacuation des déchets, qui s'accumulent

D.Bd avec AFP
— 
Des piétons devant une montagne de déchets dans les rues de Marseille le 23 décembre 2020, alors que les éboueurs sont en grève. (Photo by Christophe SIMON / AFP)
Des piétons devant une montagne de déchets dans les rues de Marseille le 23 décembre 2020, alors que les éboueurs sont en grève. (Photo by Christophe SIMON / AFP) — AFP

Depuis le 17 décembre, ils s’accumulent dans les rues des 2e, 15e et 16e arrondissements de Marseille. Les éboueurs de la société Derichebourg sont en grève et ne ramassent plus aucun déchet. Ils réclament les départs d’un directeur et de son adjoint, qu’ils accusent de harcèlement, rappelle France 3. La métropole souhaite que les rues de ces trois arrondissements soient déclarées insalubres par la préfecture, pour pouvoir évacuer les immondices.

Selon les chiffres de la préfecture de police des Bouches-du-Rhône lundi, « plus de 900 tonnes de déchets n’ont pu être collectées » depuis le début de ce mouvement, notamment dans le quartier historique du Panier, au cœur de Marseille, et dans le nord populaire de la ville.

Huit bennes déposées dans les secteurs les plus touchés

Dans cette attente, trois camions d’une société concurrente ont été mandatés vendredi pour tenter de nettoyer, mais les grévistes les en ont empêchés. Les habitants d’une résidence du 15e arrondissement ont procédé eux-mêmes au nettoyage, plaçant leurs déchets dans une benne acheminée par une société privée. Des immondices ont également été incendiées la semaine dernière dans le 2e arrondissement, rapporte La Provence.

La métropole a annoncé le dépôt lundi et mardi de huit bennes dans les secteurs les plus touchés, « afin que les habitants ne soient plus contraints de jeter leurs poubelles sur la voie publique ».