« Le nombre de crimes et délits imputables à des malades mentaux est très bas : 0,4 % en 2005. »

— 

Roland Gori, psychanalyste et universitaire, interviewé après qu'un schizophrène dangereux s'est échappé de l'hôpital Edouard-Toulouse, avant d'être rattrapé. (Rue 89)