Fin de route pour la société Transco

- ©2008 20 minutes

— 

Aucun repreneur ne s'est manifesté. La société de transport de conteneurs maritimes, Transco la Phocéenne, a cessé son activité, et ses 257 salariés en France sont en cours de licenciement, a-t-on appris hier de sources concordantes. Selon le tribunal de commerce d'Arles, « la société a cessé son activité officiellement le 21 novembre ». Placée en liquidation judiciaire le 26 octobre, Transco avait jusqu'à la mi-décembre pour trouver un repreneur. Le déclin de l'entreprise, déjà en redressement judiciaire depuis 2003, a été accéléré, selon son PDG, Jean Dendrael, par la grève de plusieurs mois des portiqueurs du port de Marseille contre la réforme portuaire. « Les bateaux ne viennent plus », préférant se reporter sur Gênes, Barcelone ou même Rotterdam, avait-il expliqué.

Tous les salariés, à l'exception d'une quarantaine, ont reçu leurs lettres de licenciement, selon Patrice Matteoli, élu au CE. Transco employait 150 personnes à Port-Saint-Louis du Rhône.