Un rapport financier Corsé

- ©2008 20 minutes

— 

La situation financière de la collectivité territoriale de Corse (CTC), « est devenue très préoccupante en moins de cinq ans », estime la chambre régionale des comptes de Corse, dans un rapport transmis hier. Examinant la gestion de la CTC depuis 2001, la chambre considère que le « niveau d'endettement, très important [de la CTC], s'approche désormais de limites qu'il serait dangereux de franchir ». L'encours de sa dette est en effet passé de 55 millions d'euros en 2003 à 300 millions d'euros en 2007.

Selon la chambre, la CTC devrait gérer « de manière plus économe » ses dépenses courantes et « donner un coup de frein brutal » à ses investissements. Ce qui risque de remettre en cause le Programme exceptionnel d'investissements (PEI), dont la collectivité territoriale est le principal maître d'ouvrage. Destiné à combler le retard de l'île en équipements, le PEI a aussi servi « à installer des compteurs d'eau dans certaines communes et à mettre en conformité des branchements et installations de compteurs individuels », relève la chambre, entre autres anomalies.