Arkema en grève, mais pas bloquée

- ©2008 20 minutes

— 

Les salariés de l'usine chimique Arkema à Château-Arnoux-Saint-Auban (Alpes-de-Haute-Provence) ont levé hier le blocage du site mais le mouvement de grève se poursuit, a-t-on appris auprès des syndicats et de la direction. Une assemblée générale a décidé dimanche de lever hier à 5 h le blocage et l'occupation du site, entamés mercredi après l'annonce d'un projet de nouvelle restructuration comportant 96 suppressions d'emplois parmi les 358 que compte le site, a expliqué David Bouissou, secrétaire CGT du comité d'entreprise. « Mais rien ne redémarre, les unités sont toujours à l'arrêt : on continue la grève de manière différente, avec les chefs de postes et leurs adjoints en grève », a-t-il expliqué, assurant que « cela va durer ». L'intersyndicale a rencontré dimanche la préfète du département qui n'a pu leur apporter de précisions sur le financement de Silpro (Silicium de Provence), projet de production de silicium solaire, auquel est adossée la restructuration envisagée par Arkema.