Deux employés écroués dans le cadre du braquage de Gémenos

- ©2008 20 minutes

— 

Deux employés de la société de transport de fonds Sayas, qui avait fait l'objet d'une attaque à l'explosif en septembre 2007 à Gémenos, ont été mis en examen pour « complicité de vol à main armé et association de malfaiteurs », a-t-on appris samedi de source judiciaire. Les deux employés dont un convoyeur, qui ont été écroués, auraient aidé les malfaiteurs lors de l'attaque du centre-fort de Sayas le 22 septembre 2007. Le commando, puissamment armé et bien renseigné, avait défoncé la grille avec une camionnette, puis avait fait sauter à l'explosif un mur pour rentrer dans la salle des coffres. Il avait réussi à dérober un butin d'environ 12 millions d'euros, sans faire de victime. Une troisième personne déférée a été laissée en liberté et placée sous le statut de témoin assisté. Une trentaine de personnes, dont certaines déjà condamnées dans d'autres affaires, avaient été interpellées cette semaine autour de Marseille. Seules trois avaient été déférées.