Prud'hommes en quête de civisme

Frédéric Legrand - ©2008 20 minutes

— 

Bien que les prud'hommes défendent les droits des salariés et des employeurs, une indifférence règne à leur égard. Le scrutin pour élire les 444 conseillers des prud'hommes des Bouches-du-Rhône se tient mercredi, et l'Etat espère renforcer une participation traditionnellement très faible. En 2002, lors des dernières élections, seulement 27,2 % des salariés des Bouches-du-Rhône s'étaient rendus aux urnes. La situation a été encore pire en Paca, lanterne rouge avec 76 % d'abstentionnistes.

Une situation d'autant plus regrettable que les prud'hommes jouent un rôle essentiel : en 2006, les cinq conseils de prud'hommes du département ont été saisis de plus de 6 300 affaires nouvelles de droit du travail, avec un jugement rendu en moyenne en onze mois. Une forte participation renforcerait la légitimité des prud'hommes et, partant, de leurs décisions. Cette année, le vote peut se faire physiquement, dans le bureau inscrit sur la carte d'électeur spéciale prud'hommes. Il peut également se faire par correspondance avec les documents reçus mi-novembre à domicile par chaque électeur. Le courrier doit cependant arriver au bureau de vote au plus tard le 3 décembre. Mercredi, plus de 483 000 salariés et 19 000 employeurs sont appelés aux urnes dans les Bouches-du-Rhône.