Une journée en mémoire d’un siècle de génocides

© 20 minutes

— 

L’association Jeunesse arménienne de France (JAF) organise samedi, à Marseille, au Dock des Suds, Amnésie internationale, une journée de débats, de concerts et d’expositions sur le thème du génocide. La JAF voudrait rééditer le succès de la première édition, en 2001 (4 000 participants), pour « lutter contre le négationnisme, aider le travail de mémoire et tenter de prévenir » de futurs génocides. Parmi les participants, des représentants des communautés juive, rwandaise et cambodgienne de Marseille. « Cela n’a pas été facile de faire le lien, reconnaît Pascal Chamassian, le responsable d’Amnésie internationale. Beaucoup de gens, y compris chez les Arméniens, craignaient que cela remette en cause la spécificité du génocide qu’ils avaient vécu. » Mais cet obstacle a été surmonté par les institutions communautaires, comme le Crif ou l’association rwandaise Survie 13. Si le succès de la journée Amnésie internationale se confirme cette année, la JAF envisage d’élargir son action en créant un observatoire sur le thème du génocide.