Marseille : « Le quartier, depuis, c’est mort ! » La fermeture de la station Jules-Guesde exaspère les riverains

TRANSPORTS La station de métro Jules-Guesde à Marseille est fermée depuis juin dernier pour raisons de sécurité, sans qu’on sache pour l’heure quand elle pourra être rouverte

Mathilde Ceilles

— 

Les immeubles évacués rue de la butte, et le métro Jules Guesde fermé
Les immeubles évacués rue de la butte, et le métro Jules Guesde fermé — R. Khayat
  • La station Jules-Guesde à Marseille a été fermée en juin dernier alors que les immeubles au-dessus, qui menaçent ruine selon la mairie, font l’objet d’un arrêté de déconstruction.
  • Contesté par les copropriétaires de la rue de la Butte, le conflit est désormais entre les mains du Conseil d’Etat.
  • En attendant, certains riverains, à qui on avait promis une réouverture rapide de la bouche de métro, s’impatientent.

« Cela fait quatre mois, et franchement, cela me fatigue. Regardez, je ne tiens pas debout. Je ne peux pas marcher. C’est un gros handicap. Comment voulez-vous que je monte la côte pour prendre le métro à la gare Saint-Charles, dans mon état. En attendant, je prends le bus… » Une béquille à la main, Julien, 81 ans, regagne doucement sa maison de retraite, située à quelques pas de la station de métro Jules-Guesde et tout près du conseil régional.

Depuis fin juin, cette station de métro de la ligne 2, en plein cœur de Marseille, dans le deuxième arrondissement, est fermée au public. La raison ? Selon un arrêté de péril pris par la mairie, les immeubles juste au-dessus risquent de s’effondrer. Un conflit oppose depuis la ville de Marseille et les copropriétaires d’un des immeubles rue de la Butte, au point de porter l’affaire devant le conseil d’Etat.

« On verra quand on détruira »

Depuis l’évacuation de l’immeuble, les autorités ont décidé, par mesure de sécurité, de condamner l’accès au métro dans ce quartier. Et le provisoire commence à durer. « Il faut au préalable sécuriser les bâtiments, explique Julien Ruas, adjoint au maire en charge des risques et de la prévention. Notre objectif final est la démolition, et on verra quand on détruira. »

En attendant, les riverains s’exaspèrent. « C’est un vrai problème, confie Rachid. Je prends régulièrement le métro, pour aller à Rond-Point du Prado, ou aux puces près de la station Bougainville. C’était direct. Là, il faut aller à Colbert sur la ligne 1, pour faire un changement, ou Saint-Charles. »

« Le flux n’y est plus »

« C’est du foutage de gueule, abonde Jean-François, un autre habitant du quartier. Ils avaient promis une ouverture en septembre et ce n’est pas fait. C’est dommage, ils devraient s’en occuper urgemment, pour les gens qui travaillent. Mais tout est lent à Marseille… »

« Depuis la fermeture, le quartier, c’est mort !, lance Patrick, kiosquier depuis une quarantaine d’années au pied de la bouche de métro. Le flux n’y est plus. Les commerçants du quartier ont forcément moins de monde et on a tous une baisse de fréquentation, puisque les gens ne s’arrêtent plus ici. C’est normal même. On voit des pubs "Marseille change". Mais ouais : le métro ferme, et nous on reste là ! »

« C'est insupportable »

La situation a également le don d'exaspérer le président du conseil régional tout proche, joint par 20 Minutes. « J’ai interpellé Jean-Claude Gaudin au sujet de la fermeture de la station Jules Guesde qui impacte de nombreux Marseillais, habitants du quartier ou agents de la Région, fait savoir Renaud Muselier. Dans sa réponse, le Maire de Marseille évoque une possible réouverture avant la fin de l’année "si les travaux le permettent" avant de m’informer des réserves des Marins-pompiers sur la résistance du tunnel du métro. Bref, près de 5 mois plus tard, nous ne savons toujours pas quand la station réouvrira, c’est insupportable pour les usagers du métro, les habitants du quartier et les agents de la Région ».

« Nous n’avons pas de plaintes des Marseillais, par des lettres par exemple, nuance de son côté Catherine Pila, présidente du conseil d’administration de la RTM. Il faut dire que la station Colbert est très proche. Et puis, quand cela touche à la sécurité les gens le comprennent. D’autant plus que ce n’est pas la station la plus fréquentée. Dans tous les cas, la sécurité prime. » Du propre aveu des divers responsables politiques interrogés par 20 Minutes, impossible pour l’heure de savoir précisément quand la station Jules-Guesde du métro pourra rouvrir ses portes.