Le parc national va sortir de terre

- ©2008 20 minutes

— 

La machine est lancée. Le groupement d'intérêt public (GIP) des calanques a adopté vendredi à l'unanimité le dossier d'avant-projet qui vise à créer un parc national des calanques. Le texte doit dorénavant être soumis pour avis aux collectivités locales, aux associations d'usagers du massif (cabanoniers, excursionnistes, chasseurs, plon­geurs, etc.) et à l'Etat. Le gouvernement devrait dire avant la fin de l'année, s'il valide ou non la création du parc. Pour l'instant, dans l'avant-projet, le périmètre du « coeur de parc », partie la plus protégée et financée par l'Etat, comprendrait la totalité de l'actuelle « zone classée » des calanques. « On va voir maintenant si les collectivités locales tiennent leurs promesses et n'essaient pas de grignoter le coeur de parc », souligne Victor Hugo Espinosa, coordinateur du réseau Ecoforum. Le projet de parc bénéficie depuis un an d'une forte unanimité politique, toutes collectivités et partis politiques confondus. Si tout se passe bien, le parc pourrait être officiellement créé en 2010, après une enquête publique. Actuellement, plus de 1,3 million de personnes se rendent chaque année dans les 6 000 hectares de calanques entre Marseille, La Ciotat et Cassis. Regroupée en collectif, une trentaine d'associations appellent politiques et citoyens à défiler samedi à partir de 14 heures sur la Canebière pour soutenir le projet de parc national. Frédéric Legrand