Les médecins dénoncent les conditions d'emprisonnement au centre de rétention

- ©2008 20 minutes

— 

En moyenne, une tentative de suicide tous les quinze jours. Des médecins exerçant au centre de rétention (CRA) du Canet (13e) ont tiré vendredi la sonnette d'alarme, estimant que les étrangers en situation irrégulière essaient de lancer « un appel au secours ». Trente-sept tentatives de suicide ont été enregistrées au Canet par l'équipe médicale en 2007. Selon la préfecture, il n'y a eu que « six tentatives réelles » en 2007, et aucune en 2008. En 2006, un jeune Turc de 22 ans était mort au CRA, après s'être pendu dans sa chambre. « L'auto-agression devient un moyen de se faire entendre », estime le docteur Anne Galinier, chef du service de médecine pénitentiaire pour l'Assistance publique des Hôpitaux de Marseille. « Les 37 tentatives à Marseille sont souvent plus des appels au secours. Ces personnes veulent survivre », mais supportent mal la « criminalisation de l'immigration », selon Djawad Guerroudj, médecin au centre du Canet et auteur d'une enquête sur le sujet. Les praticiens dénoncent le manque de matériel et de personnel, l'absence de libre circulation et la promiscuité au sein du CRA.