Le Cavaou, un grain de sable pour le terminal GDF

© 20 minutes

— 

Les fouilles archéologiques préventives au chantier du second terminal Gaz de France (GDF) doivent commencer ce mois-ci à Fos-sur-Mer. Mais le chantier reste tributaire de deux recours déposés en février pour suspendre et annuler le permis de construire. En cause : l’avenir de la plage du Cavaou. GDF veut disposer pour 2007 d’un terminal méthanier pouvant accueillir des navires de 160 000 m3, contre 75 000 m3 aujourd’hui. « Nous avons étudié quatre sites sur Fos, mais seule la presqu’île du Cavaou convenait », explique Julien Lagier, délégué régional de Gaz de France. La plage « ne sera pas affectée, ajoute-t-il. Les cuves du terminal sont loin et nous les avons abaissées à 39 m de hauteur. Nous planterons également plusieurs centaines d’arbres pour cacher le site. » Selon Daniel Moutet, président de l’Association de défense du golfe de Fos, « GDF ne pourra pas faire fonctionner son terminal sans l’agrandir sur la plage ». L’association a déposé un recours devant le tribunal administratif : « D’après le cabinet Véritas, le terminal serait situé pile sur une faille sismique. » S’appuyant sur le même rapport, GDF assure que cette faille n’existe pas. Frédéric Legrand