L'explosion criminelle a fait des dégâts légers

Frédéric Legrand - ©2008 20 minutes

— 

De faible puissance, probablement due à une grenade, l'explosion a légèrement endommagé cinq voitures et un immeuble hier, à la Belle-de-Mai (3e), a-t-on appris de sources policières et judiciaires. La détonation a eu lieu sans faire de blessé, boulevard de la Révolution, aux alentours de minuit dans la nuit de mercredi à jeudi. Elle n'a laissé qu'un petit cratère sur le trottoir. En revanche, une façade d'immeuble, et les véhicules les plus proches de la déflagration ont cependant été criblés d'éclats, ceux de billes de plomb.

L'enquête a été confiée à la brigade criminelle de la police judiciaire, en liaison avec la division nationale antiterroriste. Aucune piste n'était encore privilégiée hier par les enquêteurs. « Pour l'instant, il n'y a pas de paramètre qui puisse faire penser à un attentat terroriste », indiquait le parquet de Marseille. L'explosion n'a été ni signée ni revendiquée. Hier, les policiers du SRPJ exploraient le périmètre autour du boulevard de la Révolution pour vérifier la présence éventuelle « de cibles potentielles ».