Marseille: La mairie refuse de rebaptiser une avenue au nom d'Ibrahim Ali, tué par des militants FN

HOMMAGE Ibrahim Ali avait été assassiné par des colleurs d’affiches du Front national. La majorité a rejeté l’idée de rebaptiser une avenue du nom de l’adolescent

M.C.

— 

La mairie de Marseille (illustration).
La mairie de Marseille (illustration). — B. Horvat / AFP

Selon une information de Marsactu, le conseil municipal a rejeté l’amendement de la socialiste  Samia Ghali demandant à ce que l' avenue des Aygalades, dans les quartiers Nord de Marseille, soit rebaptisée du nom d’Ibrahim Ali. Cet adolescent de 17 ans avait été assassiné en 1995 par des colleurs d’affiches du Front national. La proposition avait fait également l’objet d’une pétition portée par le député LREM Saïd Ahamada, comme le révélait 20 Minutes il y a quelques semaines.

Selon Jean-Luc Ricca, président de la commission des noms de rue, avec la plaque commémorative et le rond-point au nom de l’adolescent, « la ville de Marseille a fait le juste devoir de mémoire envers Ibrahim Ali ».