Marseille: Un jeu pour sensibiliser au problème de l’habitat indigne

RUE D'AUBAGNE Comme au « Monopoly », avec le « Taudis-Poly », il s’agit de se faire plein d’argent, mais cette fois sur le dos de locataires mal-logés

Rachel Garrat-Valcarcel

— 

Les manifestations contre le mal-logement ont été nombreuses, à Marseille, depuis novembre.
Les manifestations contre le mal-logement ont été nombreuses, à Marseille, depuis novembre. — AFP

Les associations marseillaises rivalisent d’imagination pour interpeller les autorités sur la question du mal logement et de l’insalubrité du bâti dans la métropole. Le problème a été nationalement mis en lumière par l ’effondrement de deux immeubles, rue d’Aubagne, en novembre 2018. Le drame avait fait huit morts. Cette fois, Didac’Ressources et Emmaüs Pointe-Rouge lancent un jeu, le Taudis-Poly.

L’initiative reprend bien sur les codes du jeu dont il est détourné, le Monopoly. Le principe est, souvenez-vous, de devenir un magnat de l’immobilier incontournable qui asphyxie les autres joueurs et joueuses. Ici, vous êtes aussi propriétaire mais de taudis, dont vous allez mettre à louer les appartements à prix d’or, bien sûr.

Gaudin en bonne place

« Les prix sont fixés sur les rapports de rentabilité réelle et on s’aperçoit que le rapport est complètement inversé. Exploiter les plus pauvres, exploiter les logements les plus pourris, ça rapporte beaucoup plus, plus c’est pourri plus ça rapporte », dit à France Bleu Provence l’une des créatrices du jeu, Fathy Bouaroua.

L’idée est évidemment de sensibiliser au problème du mal logement à Marseille, avec de vrais cas et de vrais personnages de l’actualité phocéenne. D’ailleurs le maire, Jean-Claude Gaudin (LR), accusé d’immobilisme sur le sujet, figure en bonne place sur les boîtes de jeu. Un exemple donné par la créatrice : « Cité Corot, les loyers sont à 900 euros le T3 ou T4 et certains n’ont même pas l’électricité, c’est scandaleux ! »