VIDEO. Marseille: Un nouveau cinéma s'installe dans un contexte de pénurie

CULTURE Un multiplexe s'ouvre dans le quartier de la Joliette à Marseille, mais ne permet pas à la cité phocéenne, où les cinémas sont peu nombreux, de rattraper son retard 

Mathilde Ceilles

— 

Le cinéma Europacorp à Marseille compte 14 salles
Le cinéma Europacorp à Marseille compte 14 salles — EuropaCorp La Joliette
  • Un multiplexe s’ouvre à la Joliette à Marseille.
  • Ce cinéma vient considérablement étoffer l’offre dans la cité phocéenne.
  • La deuxième ville de France connaît en effet une pénurie de cinémas.

C’est un complexe d’envergure, d’une surface de 11.975 m². Ce vendredi, le cinéma EuropaCorp La Joliette, attendu depuis des années, ouvrira enfin ses portes. Avec ses 14 salles, ce multiplexe du groupe Pathé-Gaumont vient considérablement étoffer l’offre marseillaise en matière de salle de cinéma. L’EuropaCorp permet, en effet, d’augmenter le nombre de fauteuils disponibles à Marseille de 23 %, selon des statistiques produites par le centre national de la cinématographie (CNC) et l’agence d’urbanisme de l’agglomération marseillaise.

Depuis de nombreuses années, la cité phocéenne souffre en effet d’une pénurie de cinémas, au point que certains arrondissements en sont totalement dépourvus. En 2017, Marseille ne comptait que 51 écrans et 8.969 fauteuils, bien en deçà des 92 salles que propose par exemple la ville de Lyon, selon une infographie de l’agence d’urbanisme de l’agglomération marseillaise.

Malgré l’ouverture du multiplexe de la Joliette, la deuxième ville de France ne parvient pas à dépasser sa voisine lyonnaise, alors que la fréquentation des salles y est supérieure de 3 % à la moyenne nationale. « Mais, à Lyon, il n’y a rien d’autre à faire que d’aller au cinéma », lance Yves Moraine, chef de groupe LR au sein du conseil municipal.

Une seule salle située dans les quartiers Nord

Pour l’heure, si l’on exclut le Pathé situé à Plan-de-Campagne et ses 16 écrans, le complexe qui s’ouvre à la Joliette est un des rares multiplexes de Marseille. « On ne peut pas prendre la place du privé, ajoute l’adjoint au maire. La municipalité a dans le passé au maximum porté le projet EuropaCorp et ce n’est pas notre faute si cela a pris autant de temps. La ville encourage les privés à ouvrir de nouvelles salles ».

Lors du prochain conseil municipal, les élus sont d’ailleurs invités à se prononcer sur une délibération visant à agrandir l’Alhambra, cinéma d’arts et d’essai marseillais historique et seul salle située dans les quartiers Nord de la ville. L’année dernière, une autre salle de cinéma a ouvert, la Baleine, tandis que l’ouverture d’un autre cinéma d’art et d’essai de sept salles sur la Canebière, l’Artplexe, est annoncée pour 2021.

« Il y a de la place pour tout le monde »

« Si l’on compare à la situation il y a dix ans, il y a un énorme progrès sur l’offre de cinémas à Marseille, estime William Benedetto, directeur de l’Alhambra depuis dix ans. L’arrivée de ce multiplexe à la Joliette marque un nouvel élan. » De quoi menacer les plus petites structures ? « On est sur un territoire immense, et la tâche est immense, donc plus il y a de lieu de cultures, mieux c’est, estime William Benedetto. Il y a de la place pour tout le monde. Mais à l’heure où chacun a accès aux films chez soi, à nous de ne pas rester dans notre confort et proposer quelque chose de particulier. »

C’est d’ailleurs la stratégie choisie par le multiplexe EuropaCorp du réseau Pathé-Gaumont, qui table sur l’innovation. L’une des salles est ainsi équipée d’effets sensoriels, comme des éclairs ou de la fumée synchronisés avec le film, afin de proposer une offre différenciée.

​​​​