Aix-en-Provence: Mais que se passe-t-il à The Camp? Nous sommes allés voir...

INNOVATION Installé en pleine nature, The Camp multiplie les axes pour imaginer et créer un futur meilleur.

Caroline Delabroy

— 

The Camp, campus de l'innovation à Aix-en-Provence
The Camp, campus de l'innovation à Aix-en-Provence — C. Delabroy / 20 Minutes
  • Inauguré en septembre 2017, The Camp veut créer une émulation autour d’enjeux d’intérêt général et jouer un rôle de facilitateur de projets.
  • Le lieu est polymorphe, fréquenté aussi bien par des start-up, des jeunes créatifs que des grandes entreprises. Il est dédié à la formation comme à l’expérimentation.
  • The Camp travaille à s’ouvrir aux PME de la région, et va développer une programmation culturelle, axée sur l’art et le numérique.

Déjà plus d’une année que The Camp a posé son campus du futur en pleine nature, sur le plateau de l’Arbois près d’Aix-en-Provence. Le lieu, dédié à l' innovation, charrie son lot d’images ultramodernes et d’anglicismes, sans que l’on comprenne toujours ce qu’il s’y fait. Tout en sentant que l’endroit est important. Passer un coup de téléphone pour trouver réponse à nos questions ? C’est mal parti, aucun numéro permet de joindre l’accueil. Ou alors il faut très bien chercher (on n’a pas trouvé). Rendez-vous finalement pris avec le nouveau président Olivier Mathiot - le cofondateur de PriceMinister a rejoint l’aventure en mai dernier - nous voici sur place, à la découverte des lieux.

Avant d’entrer sur le site, un message en forme de base line est inscrit sur une grande bâche blanche, avec la pinède en arrière-plan : « It’s a place that doesn’t exist, so we decided to build it » (« C’est un lieu qui n’existe pas, alors on a décidé de le construire »). Le « storytelling » commence là, il faut dire que The Camp existe grâce à la vision et à la détermination de son fondateur Frédéric Chevalier, mort tragiquement dans un accident avant l’inauguration du lieu. L’entrepreneur avait réussi à réunir un budget de 80 millions d’euros. Derrière les chiffres mastodontes (10.000 m² de bâtiments au cœur de 7 hectares de nature, des terrains de sport, une piscine naturelle, etc.), The Camp se révèle un lieu à taille humaine.

Olivier Mathiot, président non exécutif de The Camp, le campus de l'innovation à Aix-en-Provence
Olivier Mathiot, président non exécutif de The Camp, le campus de l'innovation à Aix-en-Provence - C. Delabroy / 20 Minutes

De l’incubation à la formation

Sous la canopée imaginée par l’architecte marseillaise Corinne Vezzoni, un olivier centenaire et une fontaine créent un lieu de rencontre naturel. Des tables et des poufs sont sortis. Ici et là, sur un fond musical, cela discute autour d’un ordinateur et d’un café matinal, offert au bar dans un gobelet à rapporter : The Camp poursuit l’objectif zéro déchet (le lieu compte aussi un composteur géant, dans lequel atterrissent par exemple les épluchures du restaurant végétalien géré par Sodexo).

En ce jour, l’activité la plus visible est celle du FabLab, soit un espace de 120 m² opéré par Make ICI. On la découvre en poussant la porte d’un des cylindres, qui abritent les différents espaces de travail. « Nous aidons les résidents à réaliser leurs prototypes grâce à la fabrication numérique, nous avons aussi un projet avec des écoles primaires de la région sur le design de mobilier scolaire », explique Florence Grosse, fab-manager. « Par rapport à d’autres FabLab, vu notre localisation, nous sommes surtout sollicités par des entrepreneurs, des start-up », poursuit-elle.

Fin mars, une nouvelle promo de la Hive (ruche en anglais) verra 20 jeunes créatifs de moins de 25 ans, venus du monde entier, entrer en résidence - The Camp compte aussi une aile en bois dédiée à l’hébergement. Pendant six mois, ils développeront leur propre projet, tout en apportant leur regard aux grands groupes partenaires ou collaborant avec The Camp. Car si le site accueille des start-up pour des sessions de trois mois, à la manière d’un incubateur, son modèle économique repose avant tout sur la formation (sur l’intelligence collective et la transformation), qu’elle souhaite davantage ouvrir aux PME du territoire : un club vient d’ouvrir spécialement à leur intention, à la manière d’un club de sport (ils peuvent venir profiter des lieux mais également des formations et autres ressources).

Dans la vitrine du Laboratoire de The Camp, campus de l'innovation à Aix-en-Provence
Dans la vitrine du Laboratoire de The Camp, campus de l'innovation à Aix-en-Provence - C. Delabroy / 20 Minutes

Faire travailler les gens différemment et ensemble

L’expérimentation est l’autre grand sujet de The Camp. « Nous voulons réconcilier le monde des affaires et le monde de l’impact positif, porter des solutions concrètes aux grands enjeux de notre époque », énonce ainsi Olivier Mathiot. Pour lui, la réunion qu’il vient tout juste de terminer est emblématique. Avec Airbus et la métropole Aix-Marseille-Provence, ils réfléchissent à un projet de mobilité expérimentale sur la région, qui utiliserait des drones. « The Camp est un campus partagé où le public et le privé peuvent se rencontrer, où des gens acceptent de travailler ensemble, avec la conviction que ce qui les rassemble est plus fort que ce qui les sépare, et que la valeur créée ensemble profitera à tous », sourit Olivier Mathiot. 

En 2018, The Camp a accueilli 30.000 personnes, soit une moyenne de 2.500 visiteurs par mois. Afin que le lieu vive davantage encore, une nouvelle programmation culturelle doit bientôt voir le jour, faisant le lien entre art et numérique. « The Camp grossit beaucoup plus vite qu’une start-up, nous avons dépassé les dix millions de chiffres d’affaires en 2018 », assure Olivier Mathiot, en visant l’équilibre financier en 2021. Il enclenche peu à peu la vitesse supérieure, pour « concrétiser la promesse, préparer un monde meilleur, un futur positif par des actions concrètes ». Il l’appelle la « révolution d’après le numérique », esquissant les grandes lignes de ce qu’il présente comme « la V2 de The Camp », dont les détails devraient bientôt être divulgués.