Une pratique déjà épinglée par l'inspection générale

F. L. - ©2008 20 minutes

— 

Selon les années, le nombre de saisonniers agricoles immigrés employés dans les Bouches-du-Rhône a varié entre 3 200 et 4 300 personnes. Cela représente parfois jusqu'à 40 % des saisonniers étrangers en France. Dans un rapport publié en 2001, l'inspection générale de l'agriculture et des affaires sociales estimait que cette situation ne s'expliquait « ni par le type de production, ni par les structures agricoles du département ». Le document dénonçait des « pratiques irrégulières, apparemment largement répandues ». Premier syndicat agricole des Bouches-du-Rhône, la FNSEA souligne que la mains-d'oeuvre locale « ne veut pas travailler dans l'agriculture » et estime que ces abus « sont le fait d'une minorité qui donne une mauvaise image de la profession ». Pour la Codetras, qui soutient les saisonniers, les conclusions du rapport « restent d'actualité ».