Marseille: Condamnés à 19 et 25 ans de prison pour un «barbecue» au mobile flou

«BARBECUE» A MARSEILLE Deux hommes ont été condamnés à 19 et 25 ans de prison pour avoir tué un homme sur le mode des « barbecues » à Marseille

A.M.

— 

Illustration d'un assassinat sur le mode du « barbecue » à Marseille
Illustration d'un assassinat sur le mode du « barbecue » à Marseille — Gerard Julien afp.com

Le mobile du meurtre demeure inconnu. La cour d'assises d' Aix-en-Provence a condamné mercredi Ibrahim M’Changama à 19 ans de prison ferme et Saïd Ali Sadoni à 25 de réclusion criminelle pour le meurtre de Franck Sanchez.

Comme le rapporte La Provence, Franck Sanchez a été exécuté en bas d’une tour dans le 14e arrondissement de Marseille le 11 juillet 2014 en pleine journée. Avant d’être retrouvé brûlé dans le coffre d’une voiture retrouvée dans une traverse boueuse, sur le mode des barbecues.

Beaucoup de flou

Si Ibrahim M’Changama a clamé son innocence jusqu’au verdict, Saïd Ali Sadoni, considéré comme le tireur, a depuis un moment senti le vent tourné et pris la fuite aux Comores où il se trouverait toujours.

Mais une question hante toujours la cour d’assises, pourquoi Franck Sanchez, inconnu des services de police, et selon toute vraisemblance extérieur au trafic de stupéfiant, s’est il fait assassiner sur ce mode opératoire « du barbecue », la marque des règlements de compte entre trafiquants ? Selon l’avocat général il aurait pu être la cible d’un homme qui souhaitait prendre du galon en montrant qu’il était capable d’assassiner quelqu’un. Malgré ce jugement, beaucoup de flou demeure autour de ce meurtre.