Immeubles effondrés à Marseille: «Huit personnes sont susceptibles» d'avoir disparu, annonce Castaner sur place...

CATASTROPHE Revivez la journée de lundi après l’effondrement de deux immeubles dans le centre de Marseille ce matin…

M. C.
— 
Des immeubles se sont effondrés dans le quartier de Noailles à Marseille, le 5 novembre 2018.
Des immeubles se sont effondrés dans le quartier de Noailles à Marseille, le 5 novembre 2018. — Claude Paris/AP/SIPA

L’ESSENTIEL

  • Deux immeubles se sont effondrés ce lundi matin, rue d’Aubagne à Marseille.
  • Un premier bilan fait état de deux blessés légers.
  • Un troisième immeuble s’est effondré dans l'après-midi.

A LIRE AUSSI

 

22h30: Ce live est désormais terminé. On se retrouve demain pour suivre les suites de cette catastrophe en plein Marseille. Bonne nuit !

22h: Christophe Castaner, sur place lundi soir, a annoncé huit personnes disparues

« Huit personnes auraient été susceptibles de se trouver dans l'immeuble », a déclaré le ministre de l'Intérieur 

21h13: Deux passants, portant le nombre de disparus à neuf, ont été filmés sur le trottoir par une caméra de vidéosurveillance juste avant leur écroulement.

20h20 : Renaud Muselier, président du conseil régional de Paca, annonce sept personnes « recensées manquantes »

Parmi ces 7 personnes figureraient une femme qui n’est pas allée chercher sa fille à l’école et une autre femme "qui ne sortait jamais de chez elle", a dit Renaud Muselier. En outre, sans qu’il soit pour l’heure possible de savoir s’ils vivaient dans un des immeubles qui s’est effondré, deux hommes ont été filmés sur le trottoir par une caméra de vidéosurveillance juste avant leur écroulement.

19h30: Emmanuel Macron dit « l’affection et la solidarité de la Nation »

En déplacement à Pont-à-Mousson (Meurthe-et-Moselle), Emmanuel Macron a commencé son discours par une « pensée » pour la cité phocéenne.

« Marseille a souffert et souffre encore. Je voulais dire l’affection et la solidarité de la Nation toute entière à l’endroit de nos compatriotes, pour cette ville, ces territoires, cette région », a déclaré le président de la République.

19h10: Christophe Castaner va se rendre rue d’Aubagne ce soir

Christophe Castaner, le ministre de l’Intérieur, va se rendre rue d’Aubagne, à Marseille, ce lundi à 20h45, a appris 20 Minutes.

 

18h22 : L’effondrement n’a pas été déclenché par les pompiers

Un porte-parole des pompiers, de son côté, dément à 20 Minutes et affirme que l’effondrement n’a pas été déclenché par les secours. « Au cours de la manœuvre avec la grue, l’immeuble fragilisé s’est partiellement effondré », a-t-il affirmé, ajoutant qu’aucun pompier n’avait été blessé et que les opérations de secours et de déblaiement étaient en train de reprendre.

18h12 : Le troisième immeuble était abandonné et muré depuis 2012

Le troisième immeuble effondré lundi après-midi, au 67 de la rue, avait été abandonné et muré depuis l’été 2012 par l’agence immobilière qui le possédait.

17h56 : Les pompiers provoquent l’effondrement d’un troisième immeuble

Les pompiers ont provoqué l’effondrement d’un troisième bâtiment, qui menaçait de s’effondrer, a annoncé la mairie de secteur à 20 Minutes, confirmant une information de France Bleu Provence. «Une grue a été installée pour faire tomber un pan du bâtiment mitoyen», a détaillé  Sabine Bernasconi, la maire du secteur, à notre journaliste sur place. 

 

16h16 : Jean-Claude Gaudin « pense qu’il y aura des morts »

 

16h06 : Julien Denormandie ignore « si des personnes se trouvent sous les décombres »

« Je suis dans l’incapacité de dire si oui ou non il y a des personnes coincées sous les décombres », a déclaré le secrétaire d'Etat devant les médias. 

 

15h06 : Julien Denormandie, le secrétaire d'Etat auprès de la ministre de la Cohésion des territoires, adresse ses «pensées» aux marseillais

 

14h30 : Les équipes cynophiles sont à pied d’œuvre dans les décombres des deux immeubles effondrés

 

14h21 : Pour toute demande de relogement, les habitants concernés sont invités à se rendre à la mairie des 1er et 7e arrondissements (61, La Canebière, 13001 Marseille)

 

13h44 : Cet accident « pourrait être dû aux fortes pluies » selon la mairie

Dans un communiqué de presse, la mairie de Marseille indique que « ce dramatique accident pourrait être dû aux fortes pluies qui se sont abattues sur Marseille ces derniers jours. »

Contactée par 20 Minutes, la mairie indique qu’il ne s’agit que d’une hypothèse. « Il y aurait l’insalubrité d’une part, et la pluie d’autre part qui créé des infiltrations. » Dans ce communiqué, la mairie confirme que le 63 de la rue d’Aubagne, qui appartient au bailleur Marseille Habité, avait été muré et sécurisé.

L’immeuble du 65 rue d’Aubagne, une copropriété privée, faisait l’objet depuis le 18 octobre dernier d’une « expertise des services compétents qui avait donné lieu à la réalisation de travaux de confortement permettant la réintégration des occupants », selon ce communiqué.

13h : Plusieurs figures politiques locales réagissent

Dans un communiqué, le président de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur Renaud Muselier (LR) « félicite les marins-pompiers et les forces de l’ordre qui sont intervenus très rapidement pour sécuriser le site », tout en espérant qu'« il n’y aura aucune victime à déplorer ».

Dans un communiqué également, la sénatrice socialiste Samia Ghali voit en ce drame « la conséquence du développement de l’habitat insalubre à Marseille. » L’élue marseillaise réclame « de manière urgente un plan pour l’endiguer. »

Sur Twitter, Jean-Luc Mélenchon, député LFI de ce secteur demande, après la recherche d’éventuelles victimes, le « relogement digne des sans-toit », ainsi que la « prévention immédiate des résidents limitrophes. »

 

12h : « Où est mon mari ? », lisez le reportage de notre journaliste sur place

Autour de la rue d’Aubagne, l’inquiétude est grande chez les riverains. Certains laissent exploser leur colère, alors que l’un des immeubles faisait l’objet d’un arrêté de péril. Lisez le reportage de notre journaliste sur place.

 

11h42 : Où se situent ces deux immeubles ?

Les deux immeubles qui se sont effondrés ce lundi dans la matinée à Marseille se situent ​rue d'Aubagne, dans le quartier de Noailles, dans le premier arrondissement de la cité phocéenne. Ce secteur du centre-ville est un quartier populaire près de la Canebière. Un récent article de La Marseillaise fait état de « 48 % d’immeubles de ce quartier considérés comme du bâti indécent ou dégradé, dont 20 % en dégradation avancée, en procédure d’insalubrité ou de péril. » Un projet de requalification du quartier est en cours.

11h33 : Le nombre de personnes présentes dans les immeubles au moment du drame reste à déterminer

Combien de personnes étaient présentes dans ces immeubles au moment des faits ? Cette question reste pour l’heure sans réponse. Selon les marins-pompiers, les immeubles sont potentiellement occupés par une douzaine de personnes.

Le procureur de la République de Marseille Xavier Tarabeux indique de son côté qu’il est « possible » que l’immeuble situé au 65 soit occupé par une « dizaine d’habitants. » Quant à l’immeuble situé au 63, le préfet des Bouches-du-Rhône Pierre Dartout indique que « c’est sûr qu’il n’y avait personne à l’intérieur », puisqu’il avait été « muré ».

 

11h26 : Une cellule psychologique est ouverte

 

Selon des déclarations du maire de Marseille Jean-Claude Gaudin, une cellule psychologique est ouverte. « La mairie fera son possible pour aider les victimes », indique l’édile.

11h19 : Le préfet de police également sur place, Jean-Luc Mélenchon annonce sa venue dans l'après-midi. 

 

Le préfet de police des Bouches-du-Rhône Olivier de Mazières s'est rendu sur place. Sur Twitter, le député de secteur LFI Jean-Luc Mélenchon annonce sa venue cet après-midi à 16h. 

 

11h14: Les premières images après l'effondrement de deux immeubles

 

Retrouvez le reportage vidéo de notre journaliste sur place. 

 

11h10 : La rue d’Aubagne interdite d’accès

 

La rue d’Aubagne est entièrement coupée pour permettre l’intervention des secours. Plusieurs personnes attendent à proximité afin d’avoir des nouvelles de leurs proches.

 

11h08 : Des immeubles dans un état critique

 

Plusieurs riverains interrogés par notre journaliste sur place font état d’immeubles particulièrement délabrés.

 

11h : Jean-Claude Gaudin est sur place

 

Le maire de Marseille est arrivé rue d'Aubagne, selon les informations de notre journaliste sur place.

 

10h56 : Un des immeubles faisait l’objet d’un arrêté de péril

Selon la maire de secteur, Sabine Bernasconi, « deux immeubles se sont effondrés. Le premier faisait l’objet d’un arrêté de péril. Théoriquement, il ne devait y avoir personne à l’intérieur, mais il y avait peut-être des gens qui squattaient. Un second immeuble s’est effondré, on ne sait pas s’il était habité. Le poids des deux immeubles menace un troisième. Les pompiers sont en train de toquer aux portes pour évacuer les habitants de ce troisième immeuble. »

 

10h46 : Quarante marins-pompiers sur place

 

L'alerte a été donnée ce lundi vers 9 h 10. Actuellement, quarante marins-pompiers sont sur place, ainsi que 18 véhicules. Des chiens fouillent les décombres à la recherche d'éventuelles victimes. 

10h30 : Deux immeubles se sont écroulés à Marseille

Bonjour à tous ! Bienvenue sur ce live où nous allons suivre les événements après l’effondrement de deux immeubles rue d’Aubagne à Marseille. Pour l’instant le bilan fait état de deux blessés légers. L’un des immeubles était fermé et donc inoccupé, l’autre était un immeuble de bureau.