Marseille: La justice condamne un proche de Mehdi Nemmouche à cinq ans de prison

PROCES L’homme doit passer devant la cour d’assises belge à la fin de l’année pour l’attaque terroriste du Musée juif de Bruxelles en 2014…

20 Minutes avec AFP

— 

Le palais de justice de Marseille (image d'illustration).
Le palais de justice de Marseille (image d'illustration). — P.MAGNIEN / 20 MINUTES

Il est considéré comme un proche de Mehdi Nemmouche, auteur de l’attentat du Musée juif de Bruxelles. Nacer Bendrer, 30 ans, a été condamné à cinq ans de prison par le tribunal correctionnel de Marseille ce lundi pour une affaire d’extorsion de fonds.

Les faits remontent à la nuit du 24 avril 2017 alors qu’il avait été remis en liberté en novembre 2016 par la justice belge. Il était par ailleurs assigné à résidence dans le cadre de l’état d’urgence avec l’obligation de pointer trois fois par jour dans un commissariat de la cité phocéenne.

« Réputation terrifiante »

Le frère d’un gérant du réseau de revente de drogue de la cité Air-Bel - assassiné dans un règlement de comptes en 2014 -, avait accusé Nacer Bendrer de lui avoir réclamé un sac d’armes et 100.000 euros avant de se présenter à son domicile, en compagnie d’un autre homme, l’un des deux étant porteur d’une Kalachnikov. A travers l’œilleton de sa porte blindée, il avait reconnu Nacer Bendrer dont la cagoule ne dissimulait qu’une partie du visage.

« C’est faux, totalement faux ! Je ne comprends pas et sur de simples accusations, je suis en prison », s’est défendu Nacer Bendrer qui a contesté l’existence du moindre différend avec la famille du plaignant. Le procureur Nicolas Ruby, qui a requis cinq ans de prison, a souligné combien « il est rare, dans le milieu du narcobandistime, de voir quelqu’un briser la loi du silence et détailler des faits avec autant de précisions ». Le procureur a évoqué « la réputation terrifiante de Nacer Bendrer ».

Parole contre parole

« Dans un dossier qui se résume à la parole de l’un contre la parole de l’autre », Me Julien Blot a plaidé la relaxe de son client estimant que « le plaignant se contredit, ment et donne des explications qui ne sont corroborées par aucun élément matériel ». Incarcéré en mai 2017, Nacer Bendrer a été maintenu en détention par le tribunal.

En avril, Nacer Bendrer a été renvoyé aux assises par la justice belge aux côtés du djihadiste français Mehdi Nemmouche, accusé d’avoir tué quatre personnes en 2014 au musée juif de Bruxelles. Leur procès devrait se tenir à la fin de cette année ou au début de l’année 2019.