Les Iris se mobilisent après la mort de Taoufiki

- ©2008 20 minutes

— 

Des habitants de la cité des Iris (14e), où un passage à tabac sur fond de trafic de cannabis a coûté la vie à un jeune Comorien en février dernier, ont décidé d'occuper le terrain des « dealers » ce soir, pour dire non à la drogue et à la violence. « Il faut montrer que ce qui s'est passé, ça ne se fait pas et que ça ne devrait plus arriver », souligne Zakia, soeur de la victime, venue spécialement de Paris.

Une semaine après la mort du jeune Taoufiki, une marche silencieuse avait réuni plusieurs centaines de personnes aux Iris, mais le trafic de drogue avait ensuite repris son cours. Début mars, une vingtaine de personnes ont été arrêtées dans l'enquête sur le meurtre, engendrant des tensions, qui ont précipité l'organisation du rassemblement de ce soir.