Les prud'hommes manifestent

X. T. - ©2008 20 minutes

— 

Ils n'en démordent pas. Une trentaine de conseillers des prud'hommes des Bouches-du-Rhône se sont rassemblés hier devant la préfecture à l'appel de la CGT pour protester contre la réforme de la carte judiciaire. Celle-ci prévoit de fermer le conseil des prud'hommes de Salon-de-Provence, qui traite moins de 300 affaires par an, le seuil exigé par la ministre de la Justice, Rachida Dati.

« Des postes vont être transférés de Salon à Aix, mais les moyens restent les mêmes. Résultat : le délai d'attente pour les affaires va s'allonger et certaines personnes renonceront à faire parfois 80 km aller-retour pour un litige », prévoit André Valantin, le vice-président de la section commerce à Marseille. Un conseiller de Marseille et un autre de Salon feront partie de la délégation nationale reçue par Xavier Bertrand, le ministre du Travail, aujourd'hui à Paris.