Radio Gazelle fait des pieds et des jambes

MARSEILLE Si radio Gazelle annonce déjà son retour sur les ondes marseillaises, le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) dément avoir donné son feu vert.

A.R.

— 

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a adressé des observations aux chaînes de télévision TF1, France 2, France 3 et M6 en raison d'une "sous-représentation chronique" en 2005 sur leur antenne des partis non parlementaires, a-t-il annoncé mercredi sur son site internet.
Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a adressé des observations aux chaînes de télévision TF1, France 2, France 3 et M6 en raison d'une "sous-représentation chronique" en 2005 sur leur antenne des partis non parlementaires, a-t-il annoncé mercredi sur son site internet. — Jean-Pierre Muller AFP/Archives

Rien n'est joué. Si radio Gazelle annonce déjà son retour sur les ondes marseillaises, le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) dément avoir donné son feu vert. Le Conseil d'Etat a certes enjoint, la semaine dernière, le CSA à réexaminer la candidature de la radio pour une fréquence d'émission, qui lui avait été retiré le 7 février dernier mais «aucune décision n'a encore été prise».

«C'est dans l'intérêt de la radio de communiquer en ce sens mais nous n'avons pas encore statué. La décision sera prise mercredi prochain», affirme-t-on au CSA. De son côté Jacques Soncin, porte-parole du Comité de soutien de la radio, reste «confiant». «Le conseil d'état a reconnu que la démarche du CSA était entachée d'illégalités, notamment sur le faible nombre d'attributions de fréquences à des radios associatives sur Marseille», détaille-t-il.

Par ailleurs, la demande de suspension de l'exploitation par France Maghreb 2 de la fréquence que Gazelle occupait auparavant avait été rejetée.  «Elle n'est toujours pas autorisée à émettre et France Maghreb 2 continue à émettre», précise le CSA.