Les profs défilent pour sauver leurs postes

A. R. - ©2008 20 minutes

— 

Environ 2 000 salariés de l'Education nationale selon les syndicats, 1 000 selon la police, ont manifesté hier à Marseille pour dénoncer les suppressions de postes dans le secondaire. « Dans l'académie, 345 emplois ont été supprimés à la rentrée 2008, dont 150 transformés en heures supplémentaires. Depuis 2002, 842 emplois ont été supprimés. C'est comme si dix-sept collèges avaient fermé », explique Laurent Tramoni, secrétaire académique du Snes.

Pour Andjelko Surdlin, professeur d'éducation physique et sportive, « les réductions ont un impact sur la qualité de l'enseignement ». Dans l'académie, 27 établissements sont classés en « ambition réussite ». Ils étaient 130 établissements prioritaires il y a dix ans. « On réduit tout partout, mais les problèmes persistent quand même », déplore-t-il.