VIDEO. Marseille: Des santons provençaux made in Tunisia? Les santonniers réclament une indication géographique protégée

NOEL Un dossier pour obtenir l'indication géographique protégée pour le santon de Provence va être déposé avant la fin de l'année... 

Mathilde Ceilles

— 

Des santons. Illustration
Des santons. Illustration — P.MAGNIEN / 20 MINUTES
  • La foire aux santons a été inauguré ce dimanche à Marseille
  • Dans quelques semaines, un dossier va être déposé afin que le santon de Provence bénéficie d'une indication géographique protégée

Marseille se pare petit à petit de ses habits de fête. Touristes et locaux flânent sur la place du Général-de-Gaulle, où est inauguré ce dimanche par Jean-Claude Gaudin la 215e foire aux santons. Sur de nombreux stands, juste derrière les petits personnages typiques de Provence, siège un écriteau bien mis en évidence. « Par ce panneau, ce santonnier certifie que l’intégralité de sa fabrication de santons et de crèches est fabriquée en Provence. »

>> A lire aussi : Marine Le Pen et Donald Trump, nouveaux santons «chieurs» de Noël

Des santons provençaux, emblématique tradition locale, fabriqués en Provence, quoi de plus normal ? Et pourtant, depuis quelques années, des santons fabriqués de l’autre côté de la Méditerranée, notamment en Tunisie, ont fait leur apparition sur le marché. Dans les colonnes du Parisien en 2014, un important santonnier de la région reconnaissait sous-traiter une partie du processus dans ce pays. A cela doivent être ajoutés les santons fabriqués à l’étranger en résine ou en plastique puis revendus à bas coût dans les grandes surfaces et les enseignes bien connues de décoration.

Un dossier déposé avant Noël

« Ca suffit, nous, on est déclaré, on paie la TVA, s’emporte Jeannine Truffier, santonnière depuis huit générations. C’est de la concurrence déloyale, alors que nous, nous sommes les gardiens de la tradition. » Dans l’espoir de changer la donne, un collectif de santonniers réclame une indication géographique contrôlée pour le santon de Provence. Ce label européen permettrait de certifier la provenance et la manière de fabriquer ces santons. « Nous sommes à l’avant-veille du dépôt du dossier, cela se fera probablement avant Noël », se réjouit Denis Muniglia, président de l’Union des fabricants de santon de Provence. Ce dernier espère ainsi protéger la profession. « Quand le doute s’installe, le marché s’effondre… », regrette-t-il.

La constitution de ce dossier ne s’est toutefois pas faite sans peine. « Il fait entre 60 à 80 pages, cela constitue un gros travail de rédaction, confie-t-il. Il a fallu déterminer les contours de ce qu’est la Provence, afin de justifier l’ancrage patrimonial du santon. » Le dossier est ainsi composé d’un cahier des charges strict, comprenant, outre la zone géographique, les méthodes et la matière employée. « Cela permet d’exclure la résine qui donne un produit industrialisé. L’argile est la garantie d’un travail manuel. » En cas de validation, les contrôles seront réguliers auprès de ceux souhaitant bénéficier de ce label.

Eclairer les consommateurs

De quoi mieux éclairer les acheteurs sur l’origine des produits selon Michel Barbaudy, directeur des santons Marcel Carbonel. « En achetant un santon, on achète un bout de Provence. Il s’agit donc de ne pas tromper les consommateurs. » En effet, au détour des stands, ces derniers ignorent parfois que certains santons peuvent être produits à l’étranger, comme le confesse Annick. « Ce n’est pas normal, les santons de Provence doivent être faits ici. C’est une très bonne chose ce label. » « Nous sommes venues acheter des souvenirs de Marseille, il faut donc qu’ils soient faits dans la région ! », enchérissent Nadia et Bebe, deux touristes du Koweït.

>> A lire aussi : Lyon: La crèche de Noël controversée de Laurent Wauquiez retoquée par le tribunal

Interrogée à ce propos, l’adjointe au maire en charge des emplacements publics Marie-Louise Lota assure que l'ensemble des santons exposés sont fabriqués en Provence. « Nous tenons à ce que ce soit des artisans locaux, c’est le fondement de cette foire aux santons. »