Marseille: Un groupe Facebook rassemble les idées pour réduire la saleté dans les rues

PROPRETÉ Le groupe « Poubelle la vie » sollicite un rendez-vous avec Jean-Claude Gaudin pour lui suggérer ces pistes d’amélioration…

Mathilde Ceilles

— 

Marseille, le 30 septembre 2015, des poubelles dans la rue.
Marseille, le 30 septembre 2015, des poubelles dans la rue. — Mickaël Penverne / 20 Minutes
  • Ce groupe Facebook compte près de 11.000 membres en deux mois.
  • Il propose de rassembler les différentes idées des Marseillais pour rendre la ville plus propre.
  • Les membres de ce groupe espèrent rencontrer Jean-Claude Gaudin pour lui soumettre ces propositions.

Tout a commencé par un ras-le-bol général, face à l’état de saleté de la ville de Marseille qui nuit à sa réputation. Alors que la Marseillaise rentre d’un séjour à la rentrée, Sarah poste sur son mur un message en guise de coup de gueule : « C’est normal cette sensation de vivre au milieu d’une poubelle ? ». Rapidement, les commentaires d’approbation pleuvent, et le post devient viral. « C’était fou », se souvient Karine, son amie. Face à l’engouement, cette dernière crée le groupe Facebook « Marseille poubelle la vie » à la fin de l’été.

>> A lire aussi : Marseille: Sur Facebook, il se bat pour une ville plus propre... «Grève ou pas, les rues sont sales!»

Deux mois plus tard, le groupe compte déjà près de 11.000 membres. Des inconnus comme des personnalités politiques locales, dont certains maires d’arrondissement. Régulièrement, les internautes prennent en photo les incivilités et les saletés sur le trottoir, précisent l’arrondissement et la rue avant de taguer les édiles concernés pour les inciter à agir. « Et ça marche pour certains », affirme Karine.

Ce collectif a désormais mis en ligne une pétition à destination du maire de Marseille (LR) Jean-Claude Gaudin. Cette pétition sera accompagnée d’un livre noir rassemblant les clichés pris par les internautes. Particularité toutefois de cette démarche : outre la volonté de dénoncer la situation actuelle, les membres de ce groupe Facebook souhaitent agir. « Nous souhaitons proposer des solutions. On n’est pas du tout dans un esprit critique, nous sommes apolitiques. Il s’agit de montrer que les Marseillais sont impliqués pour obtenir une ville propre, et qu’ils en ont marre. »

>> A lire aussi : Environnement: Mais pourquoi les habitants de la région Paca sont-ils fâchés avec le tri sélectif?

« Tous responsables »

Chaque membre du groupe Facebook est invité à suggérer des idées pour améliorer la situation. Pour cela, chacun s’inspire notamment sur ce qui se fait ailleurs, comme à Toulouse, où des ambassadeurs du tri préviennent en temps réel une brigade des incivilités dès qu’ils sont témoins d’un tel comportement. « On est tous responsables, martèle Karine. C’est autant les incivilités des Marseillais que l’inefficacité des services, c’est un tout. »

Plusieurs pistes d’amélioration sont à l’étude, comme :

  • augmentation du nombre de toilettes publiques
  • augmenter le nombre de containers
  • installer des poubelles de tri sélectif
  • mener des actions pour sensibiliser contre l’incivilité

L’ensemble de ces propositions sera synthétisé dans un plan intitulé « Objectif Marseille Propre ». Toutefois, le contenu exhaustif de ce document est pour l’heure réservé au maire de Marseille. Les membres du collectif demandent en effet à rencontrer Jean-Claude Gaudin pour lui soumettre ces propositions. A suivre…