Réforme du Code du travail: Crèches et transports seront touchés par la grève à Marseille

GREVE Des perturbations sont à prévoir à l’occasion de la journée de mobilisation contre la nouvelle loi travail…

M.Cei.
— 
Marseille, le 24 mai 2011 - Illustration sur les bus de la RTM
Marseille, le 24 mai 2011 - Illustration sur les bus de la RTM — P.MAGNIEN / 20 MINUTES

Ce mardi marque la rentrée sociale, puisqu’une journée de mobilisation contre la nouvelle loi travail est prévue à l’initiative de la CGT, Solidaires et de la FSU. A Marseille, comme dans plusieurs villes de France, plusieurs organismes sont touchés par ce mouvement de grève.

Un bus sur deux. Selon les prévisions communiquées par la RTM, les perturbations seront faibles dans le métro et le tramway. Le tram T1 sera le plus touché avec un tramway toutes les 12 minutes à 8 h. Du côté des bus en revanche, la situation est plus compliquée : un sur deux seulement circulera. Certaines lignes ne seront pas desservies, à savoir les lignes 47, 51, 52, 60 et 96. L’ensemble des prévisions détaillées a été mis en ligne.

Les TER touchés. A la gare Saint-Charles, les voyageurs devront également composer avec ce mouvement social, le trafic s’annonçant perturbé, comme dans toute la région Paca. Seulement un train sur deux circulera entre Marseille et Nice, deux sur cinq entre Marseille et Miramas et un sur trois entre Marseille et Orange. La SNCF a publié sur son site Internet les horaires adaptés.

Des crèches municipales fermées. Selon les chiffres communiqués par la municipalité, dix crèches fermeront demain en raison de ce mouvement de grève. Vingt-quatre crèches municipales seront partiellement ouvertes, et 28 fonctionneront normalement. La liste des crèches concernées n’a pour l’heure pas été communiquée.

Des écoles privées de cantine. Ce mardi, 231 cantines seront fermées, et 103 seront transformées en « restauration scolaire piques-niques » : une salle et des encadrants seront à disposition des élèves, mais ceux-ci devront fournir leur repas. 

L'élue aux affaires scolaires Danièle Casanova précise toutefois qu'un accueil dans les centres aérés de la ville sera assuré pour les élèves qui n'auraient pas classe.