VIDEO. Intempéries dans le Sud-Est: Après la sécheresse, les pluies diluviennes risquent de faire des dégâts

INONDATION Les autorités craignent que les premiers orages aient de graves conséquences favorisées par la sécheresse des sols…

Mathilde Ceilles
— 
De graves inondations avaient touchées le Var il y a quelques années
De graves inondations avaient touchées le Var il y a quelques années — B. Langlois / AFP
  • A l’automne, de violents épisodes de pluie peuvent brutalement survenir dans le Sud-Est de la France.
  • Mais la sécheresse des sols pourrait empirer la situation.
  • Les autorités appellent à la vigilance.

Cet été, la France, et particulièrement le Sud-Est, a été ravagée par les flammes. Près de 9.000 hectares de végétations sont partis en fumée. Alors que le risque incendie est toujours d’actualité, la nature pourrait de nouveau être le théâtre de catastrophes naturelles cet automne dans la région en raison des épisodes cévenols.

Ces épisodes de forte pluie spécifiques au pourtour méditerranéen sont caractérisés par d’importantes quantités d’eau qui se déversent en quelques heures. Ces précipitations sont dues aux remontées d’air chaud, humide et instable en provenance de Méditerranée qui, au contact de l’air froid, se condensent en nuages et donnent des orages de pluies intenses. Ce sont ces mêmes épisodes qui avaient causé des inondations meurtrières sur la Côte d’Azur à l’automne 2015.

« Des dégâts considérables » sont redoutés

Or, les premières grosses pluies de l’automne pourraient être particulièrement dévastatrices cet automne. Déjà, les études scientifiques montrent que ces épisodes pourraient s’intensifier et devenir plus fréquent au fil du siècle, en raison notamment du réchauffement climatique.


Mais surtout, la sécheresse de cet été pourrait empirer la situation. « Une sécheresse prolongée peut aggraver le phénomène de ruissellement », précise Jean-Luc Marino, prévisionniste à Météo France. « Les fleuves côtiers sont capables de commettre des dégâts énormes en très peu de temps, redoute Stéphane Bouillon, préfet de région. La sécheresse a déstabilisé les arbres qui vont s’effondrer dès les premières pluies. Les sols sont extrêmement secs depuis plusieurs mois. L’eau qui ruisselle ne va pas pénétrer dans la terre mais ramènera pierre et terres. Les premières pluies orageuses entraîneront des dégâts considérables ».

C’est pour cette raison que la préfecture a lancé dès ce jeudi sa campagne d’information face à une population qui n’est pas toujours d’une grande prudence. On se souvient en effet que, il y a deux ans, dans les Alpes-Maritimes, plusieurs personnes étaient décédées en allant récupérer leurs voitures dans leurs garages. Il est toutefois trop tôt pour déterminer avec précision l’ampleur des prochains épisodes cévenols selon Météo France.