OM: «Les dirigeants n'ont pas tenu leurs promesses!» Ces Marseillais ne s'abonneront pas cette année

FOOTBALL Les « durs » les traitent de footix ou de supporters canapé. Mais ces fans que nous avons rencontrés l’assument : ils ne s’abonneront pas à l’OM cette saison…

J.S.-M.

— 

Le public du Vélodrome, en février 2017.
Le public du Vélodrome, en février 2017. — B. Langlois / AFP
  • Mi-juillet, l’OM comptait 28.000 abonnés, un chiffre en hausse, mais encore en dessous des attentes des dirigeants.
  • L’ultime campagne d’abonnement se termine ce samedi.
  • « 20 Minutes » donne la parole aux supporters qui ont hésité jusqu’au bout à (re) prendre leur carte.

Comme tout supporter qui se respecte, Sofiane a suivi le mercato de l’OM jusqu’à la dernière minute, vissé à son smartphone. Et l’arrivée tardive de l’attaquant grec Kostas Mitroglou ne l’a pas fait changer d’avis. Sofiane a beaucoup hésité mais non, il ne s’abonnera pas au Vélodrome cette saison.

>> A lire aussi : Mercato: L'OM s'offre un demi Mitroglou? On décrypte ce montage un peu flou

Et plus que les dernières heures du mercato, c’est la défaite à Monaco qui l’a convaincu :

Si on est capable de ne gagner que contre des petits, ça ne fait pas rêver. Je n’ai plus confiance en la direction. Ce n’est pas un problème d’argent, les 195 euros (160 pour le club, 35 pour le groupe), j’aurais pu les mettre. S’ils avaient respecté leurs promesses, je les aurais mis. »

Sofiane n’est pas le seul dans cette situation, loin de là. Avec 28.000 abonnés mi-juillet, les chiffres sont meilleurs que l’an dernier (catastrophique) mais la direction de l’OM n’était pas tout à fait satisfaite du remplissage de ses virages, notamment. L’OM a relancé plusieurs fois les supporters cet été, avec au final trois campagnes d’abonnements, alors que les dirigeants rêvaient de faire carton plein en juin. La dernière campagne (enfin normalement) se conclut ce samedi. C’était sans doute la plus mercato-dépendante des trois.

« Le mercato fait pas envie, s’agace à son tour Bilel, abonné l’an dernier, canapé cette année. Ils nous ont fait rêver avec leur Champions Project mais là… » La phrase reste en l’air, on lui demande de développer : « Bah, s’ils avaient signé Diego Costa ou Vincent Aboubakar, je me serais sans doute réabonné. Mais là, je ne viendrai que de temps en temps », conclut ce fan de l’OM, dont le petit frère est membre du centre de formation olympien.

>> A lire aussi : OM: Le président juge la colère des supporters «disproportionnée»

On a croisé Bilel à la Commanderie, un jour d’entraînement ouvert au public. Alors que Bouna Sarr enchaîne les frappes dévissées à deux mètres du but, les soupirs d’un quinquagénaire ronchon nous font penser qu’on va trouver un autre client. Dans le mille. Djamel habite à quelques centaines de mètres du Vélodrome, porte l’OM dans son cœur… Mais ne s’abonnera pas cette saison :

On n’a vraiment pas l’équipe qu’il faut ! Ils ne prennent que des bras cassés, des vieux ! Je ne m’abonnerai pas pour une équipe pareille ! Je suis allé voir le match face à Domzale, on gagne 3-0 mais si on perd, c’est la même chose. C’est catastrophique. Dès qu’ils croisent une équipe qui joue au foot, ils prennent une valise. »

Bref, Djamel n’ira pas au Vélodrome pour souffrir, OK ? Un « vrai supporter » soutient son équipe même par gros temps, même sans grosse équipe, lui répondent pas mal d’ultras, qui dénoncent les footix qui attendent le mercato pour prendre leur carte d’abonnés. « Sur Twitter, je me fais traiter de supporter canapé, mais je ne me sens pas concerné, reprend Sofiane. Ça me passe au-dessus ! »

En préparant ce papier, on a contacté pas mal de supporters hésitants. N’allez pas croire que tout est noir : certaines histoires se finissent bien. Celle de Nico et de son cousin, par exemple. Ils ont pas mal gambergé, « notamment après le 6-1 à Monaco », raconte Nicolas. Et puis finalement, ils se sont décidés : « On a du mal mais on a envie d’y croire », sourit Nicolas. Qui nous précise que plus que des considérations sportives, c’est le cœur qui a fait la décision :

Avec mon cousin, ça faisait quatre ans qu’on était en coloc, et là on déménage. On se verra une fois par semaine au stade, on se retrouvera autour de l’OM, ce sera cool. Ce n’est pas parce qu’on a perdu contre Monaco que je ne vais pas passer de bons moments au Vél' cette année, non ? »