Bouches-du-Rhône: Un homme soupçonné d'avoir provoqué 17 incendies mis en examen et écroué

JUSTICE Les flammes ont ravagé plus de 9.000 hectares dans le sud-est de la France cet été…

M.Cei. avec AFP
— 
Un Canadair combat un incendie dans le sud de la France (illustration).
Un Canadair combat un incendie dans le sud de la France (illustration). — Mavila/SIPA
  • L’homme, âgé d’une quarantaine d’années, a reconnu son implication dans plusieurs incendies survenus en août.
  • Les incendies dont il est soupçonné ont été allumés entre les 10 et 20 août.

Il était en garde à vue depuis lundi. Un quadragénaire résidant à Plan-de-Cuques dans les Bouches-du-Rhône a été mis en examen et écroué mercredi soir aux Baumettes pour incendies volontaires. Il est accusé d’avoir provoqué 17 incendies entre les 10 et 20 août 2017 dans les communes d' Allauch, Plan-de-Cuques et Marseille, plus précisément dans les 13e et 14e arrondissements.

>> A lire aussi : Interpellation d’un homme soupçonné d’être à l’origine de dix-sept incendies

Dimanche, six départs de feu ont eu lieu à Allauch et Plan-de-Cuques. Ces feux, rapidement combattus et éteints par les pompiers, n’ont brûlé que quelques hectares. Cette interpellation a eu lieu suite à des témoignages recueillis au sujet du comportement suspect d’un individu et de son véhicule dans la soirée de dimanche.

Il aurait agi par vengeance

« Il reconnaît sa responsabilité dans certains incendies », précise une source policière. Des incendies à répétition ont ravagé plus de 9.000 hectares de végétation dans le sud-est de la France et la Corse cet été. Depuis, des enquêtes sont en cours pour en connaître l’origine. Selon La Provence, le suspect aurait agi par vengeance après s’être refusé l’attribution d’un logement par la mairie de Plan-de-Cuques.

>> A lire aussi : Malgré les incendies, le bois calciné conserve une valeur énergétique et économique

Le 11 août, un homme de 19 ans soupçonné d’avoir provoqué 16 incendies entre les 25 mai et 24 juin 2017 dans les communes d’Istres et Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône) a été mis en examen.