Tour de France 2017: Le Vélodrome loin d'être plein? La mairie de Marseille «pas déçue»

CYCLISME L'ambiance était au rendez-vous mais l'affluence était plutôt décevante, pour le retour du cyclisme au Vélodrome de Marseille...

Au stade Vélodrome, Jean Saint-Marc

— 

Et encore, les photographes ont été gentils en cadrant leurs photos...
Et encore, les photographes ont été gentils en cadrant leurs photos... — Photo : L. Bonaventure / AFP (Montage : J.S.-M.)
  • Environ 10.000 personnes avaient réservé une place mais ne sont pas venues au Vélodrome, selon le patron du stade.
  • L'ambiance, elle, était très sympa pour cette étape décisive mais cruelle pour le Français Romain Bardet

On dit souvent des Marseillais qu’ils exagèrent. Vous savez, la vieille histoire de la sardine et du Vieux-Port. Les commentateurs de France 2 et Sylvain Chavanel seraient, donc, natifs de la cité phocéenne ? Soit le cliché est foireux, soit on nous a cachés quelque chose. En tout cas, leurs déclarations nous ont bien fait marrer :

  • « L’ambiance monte, le Vélodrome va bientôt trembler sur ses fondations. » - Nos amis de la télévision publique.
  • « Quand je suis rentré, j’ai eu l’impression que j’avais marqué du pied gauche, c’était impressionnant. » - Sylvain Chavanel, qui a avoué dans la foulée n’être « jamais rentré » dans un stade de foot.

>> A lire aussi : Romain Bardet sauve sa troisième place... Mais hésite entre déception et soulagement

Dans ce cas, l’OM peut lui filer des invitations pour un gros match. Car oui, l’ambiance était très sympa, ce samedi, au Vélodrome, pour le retour du cyclisme dans l’enceinte marseillaise. Mais ce n’était pas non plus la folie. Dans la catégorie des bonnes notes, on peut pointer les clameurs aux départs des chouchous Bardet, Barguil et Voeckler, ou l’animation obstinée de ce vrai-faux capo recruté par Carrefour. Et cette clameur qui a poussé Romain Bardet dans des derniers mètres décisifs : s’il a sauvé sa troisième place, c’est pour une petite seconde. Décisive, donc, la clameur.

Bonne ambiance, mais petite affluence : des travées entières vides, le haut du stade dépeuplé quand les leaders se sont présentés. Pour les organisateurs, c’est forcément une déception. « 55.000 billets ont pourtant été retirés », a regretté le patron du stade, Martin d’Argenlieu, interrogé par l’AFP. « Pas mal de personnes ont été bloquées à cause des cisaillements supprimés par la police, et des personnes qui étaient là ce matin sont sorties », explique-t-il à l’AFP. Il a tout de même compté 45.000 personnes dans le stade… Mais « sur toute la journée. »

Décevant, donc, ce Vélodrome à moitié vide ? A la surprise générale (!), Richard Miron, adjoint au maire en charge des sports, préfère voir le Vél' à moitié plein. Et c’est tout enthousiaste que ce grand fan de cyclisme a répondu aux questions de 20 Minutes, ce samedi soir :

On s’est régalé, c’était fabuleux, beaucoup de plaisir. Je vois toujours les choses de manière positive, il ne faut pas être déçu par tout ça, l’essentiel c’était les images… Ça fait des images exceptionnelles de Marseille partout dans le monde, c’était tip-top, un très bel événement. Je viens de parler aux responsables de la police, ils ont compté au total 300.000 spectateurs, au Vélodrome et en ville. Ça nous va ! »

>> A lire aussi : VIDEO. Gigantisme, huile mentholée et chasse au bidons, dans les coulisses du contre-la-montre