Robert-Paul Vigouroux, l'ancien maire de Marseille, est mort à l'âge de 94 ans

SOCIETE Le prédécesseur de Jean-Claude Gaudin à la mairie de Marseille, Robert-Paul Vigouroux, est décédé à l’âge de 94 ans…

B.C.

— 

Robert-Paul Vigouroux a été le maire de Marseille de 1986 à 1995.
Robert-Paul Vigouroux a été le maire de Marseille de 1986 à 1995. — Tschaen / SIPA press

Alors que les cadres du parti socialiste marseillais se déchiraient pour prendre la tête de la mairie de Marseille après le décès de Gaston Defferre, en 1986, c’est lui que Solférino désigna pour prendre la succession de celui qu’on surnommait le « vieux lion ». Robert Paul-Vigouroux est décédé à l’âge de 94 ans.

Même s’il n’était pas donné favori, en 1989 il sera élu face au candidat de la droite Jean-Claude Gaudin en faisant le grand chelem puisqu’il remporta huit secteurs sur huit, ce qui n’avait jamais été fait par aucun candidat.

Le Dôme et Euroméditerranée

Durant son mandat il lança une série de travaux qui a marqué de son empreinte la cité phocéenne, que ce soit la construction du Dôme, le prolongement du métro vers la Timone ou encore l’un des initiateurs du  projet Euroméditerannée.

Il a aussi été sénateur des Bouches-du-Rhône entre 1989 et 1998. En 1995, ce neurochirurgien de formation annonce sa volonté de se représenter à la mairie malgré l’investiture d’un autre candidat par le parti socialiste.

Peintre et auteur

Evincé du PS, il finira par renoncer et c’est Jean-Claude Gaudin qui lui succéda. Il ira jusqu’à appeler à voter pour Edouard Balladur aux présidentielles de 1995.

Outre la politique, ce médecin avait une passion pour la peinture et l’écriture, au point d’écrire des livres comme Les Missionnés.

Son ancien opposant, l’actuel maire de Marseille Jean-Claude Gaudin, lui a rendu hommage ce dimanche en rappelant qu’il avait créé Marseille Espérance « cette institution renforce l’entente entre les communautés de notre ville et constitue un élément déterminant d’un savoir-vivre ensemble essentiel dans le contexte actuel ».