Mercato: Garder Thauvin, dégraisser, recruter encore... Les chantiers de juillet pour l'OM

FOOTBALL Ce n'est pas vraiment les vacances pour les dirigeants de l'Olympique de Marseille...

Jean Saint-Marc

— 

«Avec Rudi et Zubi, on forme un très bon trio01W, assure Jacques-Henri Eyraud.
«Avec Rudi et Zubi, on forme un très bon trio01W, assure Jacques-Henri Eyraud. — B. Langlois / AFP
  • Rien ne presse, le mercato se termine fin août, martèlent Eyraud et Zubizaretta.
  • L'OM a pourtant quatre matchs cruciaux à jouer cet été, pour se qualifier pour la Ligue Europa...

Sous le cagnard marseillais, des ouvriers s’affairent autour de la Commanderie. La comparaison est facile mais, comme son centre d’entraînement, l’OM est en chantier. Le club est en pleine restructuration, comme l’ont révélé nos confrères d’ RMC Sport, avec plan de départ et compagnie. Ça s’agite aussi, évidemment, pour constituer une équipe capable de prétendre à une qualification pour la Ligue des champions dès l’an prochain. Ces ouvriers-là transpirent sans doute moins que ceux du centre Robert-Louis Dreyfus, mais eux non plus ne s’économisent pas. Petit tour des chantiers.

>> A lire aussi : «Je ne suis pas un joueur méchant», jure le nouveau Marseillais Luiz Gustavo

Des recrues, et vite ! Avant la pause estivale, Rudi Garcia avait dit vouloir des recrues le plus rapidement possible, pour préparer au mieux les tours préliminaires de Ligue Europa. Et oui, ça approche : l’OM jouera son premier match officiel - et déjà décisif - le 27 juillet. Après un gros mois de mercato, deux recrues ont débarqué ( Gustavo et Germain), et un Minot ( Kamara) a signé. « Il n’y a pas de volonté de recruter en urgence, jure Jacques-Henri Eyraud. On a notre propre calendrier. Et bien sûr qu’on a une équipe qui peut, en l’état, se qualifier pour la Ligue Europa ! » OK, OK, mais si on pouvait avoir un ou deux renforts, notamment en défense, ça rassurerait tout le monde, non, JHE ?

Le dossier du gardien. C’est acté, Pelé va rester. Mais après les départs de Fabri et de Samba, il n’y a plus que deux gardiens dans l’effectif de l’OM, l’Albatros et Escales. Il faut donc forcément compenser ce départ. Soit pour recruter une doublure, soit un numéro 1. « Je ne commenterai pas de dossier particulier », a martelé Eyraud lors de la  présentation de Luiz Gustavo. Il est pourtant clair que l’OM continue à négocier avec Crystal Palace pour faire revenir Steve Mandanda. Mais d’autres pistes ont été activées, au cas où.

>> A lire aussi : Valère Germain est-il aussi gentil qu'il en a l'air? (Spoiler: oui)

Il faut aussi dégraisser, forcément… « On cherche encore un gardien, un défenseur et un attaquant », annonce Rudi Garcia. « Vous pouvez vous attendre à d’autres arrivées mais il n’y a pas d’objectifs chiffrés, on a déjà beaucoup recruté cet hiver », répond son président Jacques-Henri Eyraud. Admettons que l’OM ajoute trois recrues à son vestiaire, cela ferait forcément un effectif à rallonge. Selon L’Equipe, huit joueurs sont gentiment poussés vers la sortie. Les Minots Andonian, Aloé et Rabillard, Sarr et Khaoui, recrues décevantes de l’ère Labrune, et Fanni, Hubocan et Bédimo.

Sans confirmer ça dans le détail, Andoni Zubizaretta a reconnu que sa mission était aussi de dégraisser, dans une belle périphrase très langue de bois : « Un mercato, c’est une affaire d’équilibre. On travaille aussi sur la possibilité de trouver de nouveaux projets pour certains de nos joueurs. »

Mais à tout prix conserver les indispensables (coucou FloTov). Chouchou du Vél' et incontestable meilleur joueur de la saison dernière, Florian Thauvin n’appartient évidemment pas à cette catégorie des lofteurs sur le départ. Mais on lit un peu partout que plusieurs clubs italiens seraient prêts à mettre très gros pour l’attirer. « Florian est Marseillais et il va le rester », assure Eyraud. Il est surtout en train de négocier une prolongation/augmentation avec les dirigeants marseillais. Et son agent est Italien. Tiens donc…