Bouches-du-Rhône: Du croquant, du chocolat et de la braise... On a infiltré le championnat de France de barbecue

GASTRONOMIE Pas moins de 110 équipes se disputaient ce week-end aux Saintes-Maries-de-la-Mer le titre de Grill Master de l'année...

Mathilde Ceilles
— 
Pendant une épreuve du championnat de France de barbecue
Pendant une épreuve du championnat de France de barbecue — Championnat de France de barbecue
  • Ce week-end se tenait le championnat de France de barbecue aux Saintes-Maries-de-la-Mer.
  • Différentes catégories existent : agneau, porc, mais aussi dessert ou burger.

« Comme dirait Cyril Lignac, il faut du croquant, du craquant, et de la gourmandise », s’amuse la Team Cool, imitant l’accent chantant du célèbre cuisinier. La fine équipe est l’une des premières à faire chauffer le charbon. Ce week-end, la commune des Saintes-Maries-de-la-Mer accueille pour la cinquième année consécutive le championnat de France de barbecue. Des équipes de deux à cinq personnes sont venues de tous les coins de la France et même une équipe de Tahiti, qui a accueilli le jury avec un improbable haka au cœur de la Camargue. En examinant le goût, la présentation ou encore la cuisson, les jurés désigneront les vainqueurs des différentes catégories, des classiques « agneau » ou plus étonnant « dessert » ou « burger ». Chacun, avec le même matériel fourni par le partenaire du concours Weber, a 2 h 30 pour produire le meilleur plat.



Pour la créativité, la Team Eeat a un secret : « Beaucoup de rosé, c’est important ! ». Chefs d’entreprise la semaine, ils troquent le temps le week-end leurs costumes cravate et leurs soucis quotidiens contre un tablier et un peu de charbon, afin de défendre leur dernier titre de champion poulet 2016. « Y’a toujours un peu de pression, surtout le dernier quart d’heure » reconnaît Ghislain. Une pression que ne ressent pas la Team Jan et les Minimoys. Venue de Saint-Rémy-de-Provence, l’équipe s’installe gentiment sous le soleil de plomb. « C’est la deuxième fois qu’on participe, explique Jean-Arthur. On aime la convivialité, l’originalité du concours. L’année dernière, on a été totalement stupéfait : il y en a qui viennent avec leurs propres casseroles, c’est des fous furieux. Nous, on n’a pas de barbecue, juste une plancha ! » se marre-t-il.

La Team Eat au taquet !
La Team Eat au taquet ! - Mathilde Ceilles / 20 Minutes

Des journées d’entraînement

Parmi leurs concurrents, il y a en effet des grands pros. A quelques mètres de là, les ustensiles méticuleusement alignés, la Team de la Galinette attend le top départ. Les hommes de La Galinette, venus tout droit des Alpes-Maritimes, c’est un peu les Usain Bolt du barbeuk, au palmarès long comme le bras : champion de France en 2015, catégories poulet et légume, Grill master de l’année 2015 (le titre suprême, champion toute catégorie), champion 2016 catégories agneau, bœuf et taureau.

Les rois de la braise se sont entraînés une dizaine de week-ends pour optimiser leurs chances de victoire. « On réfléchit aux recettes, on invite du monde et on refait plusieurs fois, explique Sébastien. A force de refaire, on trouve toujours la petite touche pour être au top aujourd’hui. ». A chaque épreuve, l’équipe se partage les tâches. « On est obligé, sinon, on s’éparpille, justifie Thierry tout en sortant soigneusement le matériel et les ingrédients. Il y a en a un qui prépare la cuisson, un qui gère la logistique, un le taillage, et un quatrième qui coache. » Chaque membre de l’équipe a sa spécialité. Aujourd’hui, c’est Thierry, cuistot de profession, qui aimerait impressionner le jury avec son dada : les desserts au barbecue. « On part sur trois desserts en trois cuissons : une poire fumée caramélisée au bois de pommier, un millefeuille croquant aux fruits de saison grillé, crème pâtissière au lait d’amande, et un moelleux chocolat blanc caramel cœur coulant pistache. »

Un exemple de plat réalisé au championnat de France de barbecue
Un exemple de plat réalisé au championnat de France de barbecue - Championnat de France de barbecue

Le concours a été imaginé par l’Arlésien Jean-François Dupont, amoureux de cet « espace de liberté » qu’est le barbecue, également président de lafédération française de cuisine en extérieur. D’une vingtaine d’équipes à la première édition, ils sont cette année 110 brigades à gratter le grill, avec un niveau qui ne cesse de s’élever selon l’organisateur. Le meilleur d’entre eux gagnera… un barbecue bien sûr !