Trafic de voitures en procès à Draguignan

- ©2008 20 minutes

— 

Quatorze quinquagénaires comparaissent depuis hier devant le tribunal correctionnel de Draguignan pour un trafic de voitures volées entre la France, la Tunisie, la Belgique et l'Italie. Le réseau avait été démantelé en 2002 par les gendarmes du Var, après dix-huit mois d'enquête, suite à un appel anonyme signalant le transfert de voitures maquillées. Selon l'accusation, le trafic entre le Var et la Tunisie, via les ports de Marseille et de Gênes, aurait porté sur plusieurs centaines de véhicules. Les investigations avaient également permis de révéler des faits d'extorsion de fonds en bande organisée, proxénétisme et importation illégale de pierres précieuses. Ces dossiers, impliquant trois autres personnes, ont été disjoints du procès.