La fonction publique bat le pavé en force

Amandine Rancoule - ©2008 20 minutes

— 

Entre 15 000 manifestants selon les syndicats et 5 400 selon la police ont participé hier à la journée d'action nationale de la fonction publique dans la cité phocéenne (lire aussi page 5). « On manifeste pour les augmentations de salaires et du pouvoir d'achat. Les salariés ont en effet de plus en plus de mal à vivre correctement », explique un manifestant.

Parti du vieux port, le cortège FO a rejoint devant la préfecture celui conduit par la CGT venu, lui, de la porte d'Aix. « Il a fallu quand même qu'on descende une nouvelle fois dans la rue pour que le gouvernement propose une augmentation du point d'indice salarial », indique Patrick Rué, secrétaire général adjoint de FO-territoriaux. Dans la deuxième manifestation, où la FSU, la CFTC, la CFDT et Solidaires défilaient, les agents hospitaliers et les enseignants étaient les plus nombreux. Pour Gisèle, une enseignante, « les profs sont nombreux car ils sont contre le service minimum instauré dans les écoles ». Selon la mairie de Marseille, les établissements scolaires de la ville ont pu accueillir 85 % des écoliers. Sur les 645 écoles que compte Marseille, 60 étaient fermées hier.