Far right National Front party regional leader for southeastern France, Marion Marechal-Le Pen leaves a polling station after voting, in Carpentras, southern France, Sunday, Dec.13, 2015. Marine Le Pen's anti-immigration National Front was the frontrunner heading into the decisive second round of French regional elections Sunday, and now it's up to voters whether to hand the once-pariah party an unprecedented political victory. (AP Photo/Claude Paris)/CAR102/588736329524/1512131228
Far right National Front party regional leader for southeastern France, Marion Marechal-Le Pen leaves a polling station after voting, in Carpentras, southern France, Sunday, Dec.13, 2015. Marine Le Pen's anti-immigration National Front was the frontrunner heading into the decisive second round of French regional elections Sunday, and now it's up to voters whether to hand the once-pariah party an unprecedented political victory. (AP Photo/Claude Paris)/CAR102/588736329524/1512131228 — Claude Paris/AP/SIPA

ÉLECTIONS

Législatives: La presse toujours interdite des bureaux de vote de Carpentras malgré le retrait de la vie politique de Marion Maréchal-Le Pen

La maire PS de Carpentras interdit l’accès aux bureaux de vote à la presse à cause de l’emballement médiatique autour de Marion Maréchal-Le Pen…

Face à l’hyper médiatisation autour de Marion Maréchal-Le Pen, Francis Adolphe, le maire PS de la commune de Carpentras ( Vaucluse) avait interdit l’accès aux bureaux de vote à la presse. C’est l’une des seules villes de France où les médias sont interdits d’accès aux bureaux de vote.

>> A lire aussi : Législatives: Des anomalies observées dans certains bureaux de vote

Alors que Marion Maréchal-Le Pen s’est retirée de la vie politique il y a quelques semaines, l’arrêté perdure, comme le relatent nos confrères de la Provence. Cette année encore, les journalistes présents à Carpentras n’ont pas pu accéder au bureau de vote pour y photographier les candidats en train de voter. Si les menaces de trouble, à l’origine de la mesure, ont cessé, l’interdiction est toujours bien réelle et pose la question de la transparence.