VIDEO. Bouches-du-Rhône: Jacuzzi, terrain de pétanque, réalité virtuelle, le premier casino en plein air d’Europe ouvre à La Ciotat

NOUVEAUTÉ Le groupe Partouche a inauguré le premier casino en plein air d’Europe à La Ciotat…

Adrien Max

— 

Des machines à sous installées sous une tente.
Des machines à sous installées sous une tente. — Adrien Max / 20 Minutes
  • Le premier casino en plein air a été inauguré à La Ciotat par le groupe Partouche
  • En plus de proposer des jeux d’argent, le groupe se diversifie en proposant des jeux de réalité virtuelle et des espaces de détente

Un casino avec des terrasses, un jacuzzi et des jeux de réalité virtuelle. Le nouveau casino de La Ciotat ( Bouches-du-Rhône) a ouvert ses portes jeudi, pour le plus grand plaisir des amateurs de jeu. Et de Patrick Partouche, fils d’Isidore, le fondateur du groupe. Un projet qui voit le jour aujourd’hui, mais dans les tuyaux depuis près de dix ans. « On devait déménager l’ancien casino, mais c’est arrivé au moment où on a subi une grosse perte d’activité », explique Fabrice Paire, président du directoire du groupe Partouche.

Les joueurs essayent de se familiariser avec les nouvelles machines.
Les joueurs essayent de se familiariser avec les nouvelles machines. - Adrien Max / 20 Minutes

Alors qu’un gros complexe hôtel-casino était prévu à l’origine, il a fallu repenser le projet pour s’adapter aux difficultés financières du groupe. « On a une l’idée de faire un casino en extérieur, sur une terrasse, et le maire nous a dit « banco, on essaye ». », relate Fabrice Paire. Non seulement le bâtiment est moins cher, et cela permet aussi de profiter du climat ensoleillé de la région. « C’était aussi la période de l’interdiction de fumer dans les bars, les restaurants et les casinos. En extérieur, plus de problème », ajoute Patrick Partouche.

>> A lire aussi : Ligue 2 : Partouche ou Pas Touche à Valenciennes?

Food trucks et jacuzzi 

Résultat, une ribambelle de machines installées sous d’énormes tentes modulables, en fonction de la météo. « Un tiers de la structure est fixe, le reste est composé de panneaux qu’on peut ouvrir ou fermer en fonction du vent », détaille Fabrice Paire. Une climatisation et des radiateurs sont également prévus.

Le food truck du casino.
Le food truck du casino. - Adrien Max / 20 Minutes

Des machines donc, mais pas que. Et c’est aussi là la grande nouveauté. De nombreux points de restauration sont disposés à l’extérieur, food truck, barbecue et bar. Une piscine jacuzzi est accessible, ainsi qu'un terrain de pétanque et différents jeux de réalité virtuelle. « Notre ADN reste le jeu, mais dorénavant on propose une expérience ludique. », explique Patrick Partouche.

Une nécessité de se renouveler pour le groupe, dont la perte d’activité se chiffrait à 25 % sur les dix dernières années. « Les gens viennent passer un bon moment au bar, dans la piscine, au soleil et ce n’est pas grave s’ils perdent au casino. », ajoute Patrick Partouche.

>> A lire aussi : Game Over: Wayne Rooney perd près de 600.000 euros en deux heures au casino

Curiosité et emerveillement

Parmi les nombreux curieux venus découvrir ce nouvel endroit, beaucoup semblent sous le charme. « C’est magnifique et grandiose. C’est très agréable en cette saison, reste à savoir comment ce sera en hiver », s’interroge Nicole, 70 ans qui doit s’habituer avec les nouvelles machines automatisées. « C’est plus sécurisant, il y a moins d’argent sur les tables avec ces nouvelles machines. Mais ça peut aussi pousser à dépenser plus. », se méfie Patrick, 62 ans. Beaucoup se réjouissent de pouvoir fumer tranquillement tout en jouant, tandis que d’autres s’en énervent.

Les jeux de réalité virtuelle.
Les jeux de réalité virtuelle. - Adrien Max / 20 Minutes

A l’intérieur, les jeux de réalité virtuelle suscitent la curiosité. « Je n’avais jamais joué, c’est impressionnant. On se croit vraiment dans le monde réel. », raconte Mylène, 47 ans, qui vient de finir sa partie de chamboule-tout. La dizaine de jeux proposée, essentiellement des petits jeux qui rappellent l’univers du casino, a été développée par le lab du groupe Partouche. « Mais on ne peut rien gagner », regrette Mylène. Ici, l’appât du gain n’est jamais très loin.