Législatives: Face à une «bulle puante», le candidat LR qui a menti sur la mort de sa mère se compare à Fillon

POLITIQUE Sébastien Ginet, candidat LR dans la 2e circonscription des Alpes-de-Haute-Provence, a décidé de maintenir sa candidature…

J.S.-M.

— 

Sébastien Ginet, candidat LR.
Sébastien Ginet, candidat LR. — Capture d'écran Facebook

Son mensonge a créé une immense polémique, a été repris dans tous les médias et a provoqué le départ de plusieurs de ses soutiens. Sébastien Ginet est touché, mais pas coulé : ce candidat Les Républicains, qui a prétexté la mort de sa mère après un rendez-vous raté, se justifie dans un communiqué, envoyé ce mercredi.

>> A lire aussi : Un candidat Les Républicains prétexte la mort de sa mère pour sécher un rendez-vous

Dans ce texte, relayé par Le Dauphiné Libéré, le candidat de la 2e circonscription des Alpes-de-Haute-Provence évoque « une histoire privée, qui n’a rien à voir avec la politique ». A 29 ans, il confesse « une erreur, liée à une extrême fatigue et à un contexte très difficile avec [sa] mère ». Et il se compare au candidat LR à la présidentielle, François Fillon :

Cela fait-il de moi le Fillon des Alpes ? Je trouve cela excessif, je n’ai jamais été mis en examen ni soupçonné de détournement d’argent public. Pour autant, au niveau politique, cette comparaison est un compliment : François Fillon est un homme d’Etat.

Sébastien Ginet assure également qu’il veut porter plainte en diffamation contre une radio locale et dénonce des « bulles puantes » (sic).