Ce n’était pas du bluff: Cazeneuve a déposé plainte mardi contre Mélenchon

MORT DE REMI FRAISSE L’ex-Premier ministre Bernard Cazeneuve a déposé plainte pour diffamation ce mardi contre Jean-Luc Mélenchon…

A.M. avec AFP

— 

Bernard Cazeneuve, lors d'un meeting de soutien à Emmanuel Macron, contre le Front national, à Canteleu dans le nord de la France, le 4 mai 2017.
Bernard Cazeneuve, lors d'un meeting de soutien à Emmanuel Macron, contre le Front national, à Canteleu dans le nord de la France, le 4 mai 2017. — CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Ce n’était pas une menace en l'air, la plainte en diffamation de Bernard Cazeneuve contre Jean-Luc Mélenchon a été déposée ce mardi. L’ex-Premier ministre l’a annoncé alors qu’il est à Marseille pour une visite de soutien à Patrick Mennucci, qui se présente dans la même circonscription que le leader de la France insoumise.

>> A lire aussi : Législatives: Jean-Luc Mélenchon accueilli par des œufs dans une cité de Marseille

« Au début, j’étais en colère, puis ça m’a consterné et attristé pour lui… », a commenté Bernard Cazeneuve, en partageant une boisson sur une terrasse du Vieux-Port avec Patrick Mennucci (PS). « C’est devenu une telle caricature, une telle outrance, une telle opération d’autodestruction pour lui que je suis presque dans la compassion aujourd’hui », a-t-il ajouté.

« Manipulation et mensonge »

La plainte déposée mardi par Bernard Cazeneuve fait suite à des propos du leader de la France insoumise, qui l’avait accusé lors d’une réunion publique de s’être, quand il était ministre de l’Intérieur, « occupé de l’assassinat » de Rémi Fraisse à Sivens en 2014. Dimanche, Jean-Luc Mélenchon s’en est de nouveau pris, lors du Grand Rendez-vous CNews-Europe 1-Les Echos, à Bernard Cazeneuve, qui a « beaucoup fait matraquer et gazer » pendant le mouvement contre la loi travail, l’encourageant à attaquer en justice.

>> A lire aussi : Mort de Rémi Fraisse: Mélenchon plaide un mot «mal calibré» mais accepte un procès

« Ça suscite ma compassion, un tel processus de dérive. Il se fait beaucoup de mal à lui-même. Je m’inquiète pour lui », a commenté mardi Bernard Cazeneuve, assurant que les propos de Jean-Luc Mélenchon relevaient « de la manipulation et du mensonge ».