Législatives: En Corse, un candidat victime d'intimidations... «Réfléchis bien !»

ELECTIONS Il a retiré sa candidature. Le parquet de Bastia a décidé d’ouvrir une enquête…

J.S.-M. avec AFP

— 

Les élections législatives se tiendront les 11 et 18 juin.
Les élections législatives se tiendront les 11 et 18 juin. — A. GELEBART / 20 MINUTES

Le maire de Calenzana (Haute-Corse) Pierre Guidoni, candidat aux législatives sans étiquette, a été victime d’une tentative d’intimidation le 16 mai dernier, rapporte l’AFP, confirmant une information de Corse-Matin.

>> A lire aussi : Corse: La prière filmée sur la plage de Sisco était une séance de yoga

Alors qu’il se rendait auprès de son équipe de campagne, une moto lui a fait signe de s’arrêter. Il se souvient qu’un des deux hommes, dont le visage était dissimulé par un casque, lui a dit calmement : « Hè ora chè tu ti fermi, osinnò rifletti ci bè… » (« Il est temps que tu t’arrêtes, sinon réfléchis bien… »).

Prostré dans sa voiture

« Ça n’a duré que quelques secondes, mais je suis resté plusieurs minutes prostré dans ma voiture », raconte Pierre Guidoni, qui n’a pas souhaité déposer plainte mais décidé, deux jours après cet échange, de retirer sa candidature. Officiellement, pour se consacrer à sa commune.

>> A lire aussi : À mi-chemin dans la campagne des législatives, Jean-Luc Mélenchon précise certains enjeux à venir

« Lorsqu’on fait de la politique en Corse, les pressions plus ou moins amicales ont toujours existé mais pas comme ça », ajoute l’élu, qui dit avoir « du mal à s’en remettre ».

Le parquet ouvre une enquête

Le parquet de Bastia a ouvert une enquête samedi à la suite de ces intimidations. Pierre Guidoni doit être entendu par les enquêteurs samedi, selon plusieurs sources.