Bouches-du-Rhône: Le gendarme libertin s’exhibe en pleine patrouille

FAITS DIVERS Un gendarme comparaissait mardi devant le tribunal correctionnel de Tarascon pour s’être exhibé lors d’une patrouille. Il avait aussi envoyé des photos équivoques de son ex-femme à des collègues…

A.M.

— 

Illustration d'une patrouille de gendarmerie.
Illustration d'une patrouille de gendarmerie. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

C’est une affaire peu banale que relatent nos confrères de la Provence. Deux gendarmes de la brigade d' Arles ( Bouches-du-Rhône) reçoivent en décembre 2015 une photo via le réseau Snapchat. Surprise lorsqu’ils ouvrent le fichier, trois photos de leur chef dénudée et en position équivoque apparaissent sur l’écran, accompagné d’un message « Bonne année. Attention aux excès. »

>> A lire aussi : Amiens: Ivres, ils font l’hélicoptère avec leur sexe en pleine rue

C’est Fréderic, un autre gendarme arlésien et le compagnon pendant 6 ans de celle qui apparaît sur les fichiers, qui est à l’origine de la fameuse photo. Si le couple s’adonnait au libertinage, sans le cacher à leur entourage, ces photos relevaient de la vie privée et n’avaient donc pas à être partagées.

Il sort son sexe lors d’une patrouille

S’il avance une consommation trop importante d’alcool, et surtout la jalousie - l’homme venait d’apprendre que son ex-femme le trompait - pour se justifier, une gendarme volontaire, également en poste à Arles, aurait aussi été victime de ses agissements. Entre 2011 et 2015, elle aurait reçu de nombreux messages équivoques. Lors d’une patrouille, l’homme va même jusqu’à sortir son sexe.

>> A lire aussi : Un homme nu promené en laisse par une jeune femme dans la forêt de Meudon

La procureure de la République a requis une peine de six mois de prison avec sursis. Le tribunal rendra sa décision le 20 juin prochain. Les différents protagonistes de cette affaire ont tous été mutés loin de la gendarmerie d’Arles.