Législatives: L'ancienne ministre marseillaise Marie-Arlette Carlotti renonce à un second mandat

ELECTIONS « Les Français appellent à un profond renouvellement de la vie publique ...»

M.C. avec AFP

— 

Marie-Arlette Carlotti le 24 janvier 2014 à Cergy-Pontoise
Marie-Arlette Carlotti le 24 janvier 2014 à Cergy-Pontoise — Thomas Samson AFP

La députée socialiste et ex-ministre déléguée Marie-Arlette Carlotti a annoncé lundi qu’elle renonçait à se présenter dans la 5e circonscription des Bouches-du-Rhône, à Marseille.

« Les Français appellent à un profond renouvellement de la vie publique, un dépassement des partis. Je les ai entendus. Je ne ferai pas le combat de trop », a expliqué l’ancienne ministre déléguée aux personnes handicapées (2012-2014) dans une « lettre aux électeurs » transmise à la presse.

Soutien de Macron

Dans sa missive, Marie-Arlette Carlotti regrette ne pas avoir « réussi à donner une meilleure image du Parti socialiste à Marseille, cette ville à laquelle je suis tant attachée et qui mérite mieux ». Elle assure aussi avoir « la conviction qu’une gauche diverse, rassemblée et responsable va se reconstruire ».

Marie-Arlette Carlotti était la candidate du Parti socialiste notamment face à Yves Moraine (LR) et Cathy Racon-Bouzon (En Marche !) dans cette circonscription du centre de Marseille. Le 4 avril, soit plusieurs semaines avant le premier tour, la socialiste avait déclaré dans un communiqué de presse partager la « vision de la République » d’Emmanuel Macron.