Marseille: 600 détenus rejoignent les Baumettes II, une prison flambant neuve

PRISON 600 détenus de la prison des Baumettes sont transférés ce dimanche vers les Baumettes II, une prison flambant neuve…

A.M. avec AFP

— 

Illustration: Photo d'archives du 9 décembre 2016 montrant l'entrée de la nouvelle prison des Baumettes.
Illustration: Photo d'archives du 9 décembre 2016 montrant l'entrée de la nouvelle prison des Baumettes. — BERTRAND LANGLOIS / AFP
  • Environ 600 détenus sont transférés vers la prison des Baumettes II, qui offre de bien meilleures conditions d’hébergement que les Baumettes.
  • Au total près de 700 détenus vont rejoindre ces nouveaux bâtiments.
  • Les bâtiments des Baumettes seront détruits pour laisser la place aux Baumettes III.

Salle de musculation, gymnase, cellules « plus ergonomiques », salon de coiffure. Environ 600 détenus hommes disent adieu dimanche aux bâtiments décrépis et vétustes des Baumettes historiques, pour être transférés sous bonne escorte dans la nouvelle prison voisine des Baumettes II.

>> A lire aussi : Marseille: Un homme tente de rentrer (!) dans la prison des Baumettes

Si le transfert des hommes a lieu dimanche, celui d’une centaine de femmes s’effectuera lundi, a précisé l’administration pénitentiaire. Au total, près de 700 détenus vont rejoindre cette nouvelle prison sécurisée.

Les Baumettes prochainement détruite

Avec 1.620 hommes et 109 femmes détenus, pour une capacité respective de 1.153 et 67 places, les Baumettes étaient le plus important établissement pénitentiaire de Provence-Alpes-Côte d’Azur. En décembre 2012, le contrôleur général des prisons avait critiqué son état. Ce bâtiment des années 30, qui ne peut être rénové, sera détruit dans un an pour laisser s’ériger à sa place un nouvel établissement, les Baumettes III, annoncé pour 2021.

Les Baumettes II offrent « des conditions d’hébergement qui sont dignes et satisfaisantes par rapport à ce que les détenus ont connu jusqu’à maintenant », souligne la directrice des deux établissements, Christelle Rotach.

Améliorer le travail des surveillants

« Ce n’est pas notre mission de mettre les gens dans des services luxueux (…) mais il faut qu’ils soient accueillis dans des conditions dignes de notre République », ajoute le directeur interrégional Philippe Peyron.

>> A lire aussi : Marseille: Deux policiers soupçonnés de faire entrer des portables en prison

La nouvelle structure va également permettre d’améliorer le travail des surveillants pénitentiaires. « Un agent dans une coursive aura un maximum de 74 détenus à surveiller, contre 140 aux Baumettes », témoigne Ben, 43 ans, surveillant aux Baumettes depuis 18 ans.

Malgré ces améliorations, les Baumettes II auront déjà atteint leur capacité maximale dès la fin des transferts lundi soir, selon une source pénitentiaire. « On aura un taux d’occupation de 140 %, avance Philippe Peyron. Aujourd’hui, on a des établissements dans la région Paca qui présentent des taux d’occupation insoutenable, notamment à Nice et Toulon avec un taux de 180 %. Il faut les soulager. »